AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Park Alexis ¤ I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Park Alexis
Messages : 22
Date d'inscription : 25/05/2016
Age : 26
Situation : Célibataire endurcie

Park Alexis
Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) Empty
MessageSujet: Park Alexis ¤ I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete)   Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) EmptyMer 25 Mai - 8:38

Nom Prénom
« I may act arrogant, I may seem picky, but I'm actually just not experienced. » AOA, Good Luck.
NOM DE FAMILLE :
Park
PRÉNOM(S) :
Alexis
ÂGE :
23 ans
DATE ET LIEU DE NAISSANCE :
12/09/1992 à New York, USA
NATIONALITÉ :
Coréennes
ORIGINES :
Coréennes
STATUT CIVIL :
ici.
ORIENTATION SEXUELLE :
Hétérosexuelle
TRAVAIL/ETUDES ? :
ici.
GROUPE DÉSIRÉ :
Séoulites
Mon caractère de merde
Une douce effluve vous chatouille les narines et une démarche souple, féminine, vous attire le regard. Cette silhouette qui s’élance avec grâce, force et délicatesse vous intrigue. Son visage angélique et son regard déterminé vous transperce le cœur, vous donne envie de la connaître, cette jeune femme d’une petite vingtaine d’années qui sourit avec aplomb et intensité. Elle semble sûre d’elle et cela vous affute l’œil. Vous savez, Alexis, car c’est son nom, est vraiment un drôle de petit bout de femme ! Et personne ne pourra vous dire le contraire. Après tout, elle est complexe comme chaque être humain, mais ses ambivalences sont nombreuses. Apprendre à connaître Alexis, c’est se baigner en eau trouble, accepter de sauter dans une mer déchaînée un jour de tempête. Vous êtes tout de même prêts ? Alors allons-y.

Tout d’abord, inutile de nier qu’Alexis est coquette et sexy. Elle ne se privera pas de le montrer par ses vêtements ou bien sa manière de danser quand elle est en boîte. Même sa façon de marcher, chaloupée, révèle qu’elle a du chien, du piquant, elle se sent belle et le montre. Nous pourrions dire qu’elle a confiance en elle, qu’elle est affirmée épanouie, même si c’est bien plus compliqué que ça. Elle est très orgueilleuse, presque vaniteuse, sa fierté est vraiment très élevée, et elle est charismatique. Ca tombe bien, elle aime être au centre des regards et de l'attention. Elle a bien sûr ses failles, comme tout le monde, mais voici ce que nous pouvons voir d’elle en premier temps. Elle est toujours tirée à quatre épingles, portant des vêtements qui la mettent en valeur et qui donnent une image d’elle adulte, jeune, belle et sexy qui s’assume et qui n’a peur de rien ni de personne, en gros, elle joue à fond la carte rebelle. C’est, malgré sa virginité, une véritable séductrice. Peu résistent à son charisme, ainsi qu’à son aplomb. Alexis est également très dynamique, ce qui va à merveille avec sa profession actuelle, puisqu’elle est professeur de danse (moderne et orientale) et également de fitness dans un hôtel de luxe. Elle prend soin d’elle et ça se voit ! Malgré tout, elle est gourmande et ne se refusera jamais un bon gâteau ou un succulent hamburger. Elle raffole des plats sucrés et épicés, c’est une épicurienne qui croque la vie à pleine dents, d’autant plus qu’avoir sa dose de sucre est primordial pour elle, ça la rassure. Mais nous y reviendrons plus tard. Continuons dans l’ordre. Alexis est donc très énergique, sportive, elle est d’ailleurs capable de faire plusieurs choses à la fois. Elle est également têtue comme une mule, si elle est persuadée d’avoir raison rien ne l’en démordra. A propos de mordre, cette petite a du chien comme on dit. Quelque chose ne lui plaît pas ? Elle le dira sans détour, elle est franche et elle préfère rester seule plutôt qu’être mal accompagnée. Elle a toujours eu ce tempérament bien trempé, mais dilué dans un trop plein de gentillesse qu’elle a aujourd’hui diminué pour pouvoir être forte et se permettre d’être de temps en temps égoïste, aussi son empathie ne se verra-t-elle pas, elle ne la montrera pas, c’est là sa carapace. Elle ne ment pas pour tout, à l’extérieur (dans la rue par exemple) elle est à la fois ce qu’elle a toujours été (dynamique et avec un tempérament fort) mais malgré tout plus froide dans ses relations, ce qui la rend mystérieuse, à la fois chaude comme la braise et froide comme la glace. Quand je vous disais qu’elle était complexe je ne vous menais pas en bateau, la preuve.

Dehors, elle se comporte avec réserve, avec une certaine pudeur. Elle est méfiante et ne s’investit plus dans une relation amicale ou amoureuse comme par le passé. Bien entendu, chasser le naturel et il revient au galop. Elle aura bien du mal à garder sa langue et à ne pas se confier directement à vous avec un verre de trop, mais, devenue plus réfléchie et moins naïve avec le temps, elle se mordra la langue ou la tournera sept fois dans sa bouche avant de parler. Elle est devenue inaccessible pour les hommes. C’est même devenu un jeu pour elle de draguer sans qu’il ne se passe rien par la suite. Elle déteste les hommes, ce qui est bien difficile lorsqu’on est hétéro non ? Vous la voulez messieurs ? Il faudra d’abord vous frotter à sa langue de vipère acérée. C’est une charmeuse, elle aime jouer mais s’arrête toujours avant qu’il ne soit trop tard…même si cela va changer…Elle est également maniaque, tout doit toujours être bien rangé pour elle. Elle doit toujours avoir l’impression de tout contrôler : son physique, ses relations humaines, sa façon de s’organiser, son travail, son appartement,…tout est sous contrôle. Elle déteste l’imprévu, l’improvisation, bref tout ce qui n’est pas marqué dans son agenda ! Elle a également appris à manipuler. Elle donne toujours l’impression d’être réfléchie, d’ailleurs elle réfléchit toujours trop ! Elle cache son énorme sensibilité par peur d’être blessée, classique au fond ! Mais personne ne le fait aussi bien qu’elle ! En effet, qui pourrait se douter un seul instant qu'une fois chez elle, elle troque ses robes courtes et ses jeans moulants pour des pyjamas moelleux dans les tons pastels et se fait des coiffures que lui envierait n'importe quelle petite fille de cinq ans ? Elle est en réalité mignonne et enfantine. Mais ce n'est pas pour autant que son allure de femme forte, autrement dit sa féminité, celle qu'elle montre à l'extérieur est entièrement fausse, elle fait maintenant partie intégrante de sa personnalité.

Ma petite histoire
J’ai toujours eu l’étrange sensation de ne pas être née dans le bon pays, qu’une force étrangère à moi, forte, invisible et inexpliquée m’attirait autre part, vers mes racines. Cette sensation bizarre m’a toujours parcouru le corps. Etant une petite fille très ouverte ne voyant pas l’utilité de cacher ses sentiments, j’avais alors une fois formulé cette détresse à ma mère alors que je ne devais pas lui arriver plus haut que le genou. Elle m’avait alors prise sous les aisselles et m’avait soulevée, je n’étais pas plus lourde qu’une plume, je devais donc me laisser faire. Elle m’avait assise sur sa jambe – droite ou gauche, j’avoue que je ne m’en rappelle plus et ça n’a pas énormément d’importance non ? – et avait pris sa voix d’adulte la plus grave possible, la plus convaincante qui soit pour essayer de faire entendre raison à une enfant. J’étais naïve, je l’ai été pendant très longtemps, alors pourquoi je ne la croyais pas ? Je ne l’avais écoutée que d’une seule oreille. Elle m’avait dit qu’étant donné qu’elle était Américaine, alors moi aussi j’en étais forcément une. Pourtant, je me souviens avoir rétorqué : « Mais papa est Coréen, donc je suis Coréenne aussi non ? ». Ce à quoi elle avait répliqué que j’étais née ici, ce qui faisait que j’étais une Américaine avec des origines coréennes et non pas l’inverse. Je ne me sentais pas en phase avec les valeurs américaines, la violence constante qui régnait dans ce pays m’était tout bonnement insupportable, et je refusais d’y grandir, seulement il fallait bien que je me résigne. En grandissant, je suis devenue Américaine par défaut, m’habituant à ce pays. J’y avais construit des choses, je l’admets, j’aimais prendre mon café tous les jours au même endroit une fois devenue plus âgée, au détour du collège ou du lycée. Mais à mesure que je sentais mon corps devenir celui d’une femme, au plus je sentais que je devais quitter les Etats-Unis et cette violence toujours plus grande, ces gens irrespectueux parlant trop fort,…et un événement, survenu quelques mois après cette petite discussion que j’avais eue avec ma mère, ou quelques semaines voire quelques années, j’étais petite je n’avais donc pas la notion du temps, était venu tout bouleverser. Un événement qui vous fait prendre conscience de l’horreur du monde dans lequel nous vivons, qui vous fait oublier la gentillesse de l’inconnue vous offrant un mouchoir dans la rue quand votre nez se met subitement à couler sans avoir eu votre autorisation au préalable. Un événement douloureux dont l’origine, qui malgré tous les « Pourquoi » que nous pourrons hurler au ciel, ne trouvera jamais de réponse. C’était une date que je ne peux oublier, qui coule encore en chiffre de sang sur deux tours aujourd’hui tristement célèbres.

Mon père, bien que Coréen, avait décidé d’emménager aux USA pour des raisons que je n’ai jamais réussies à comprendre. Pourtant je lui avais aussi posé des questions. Pourquoi avoir quitté le continent asiatique pour le nôtre, féroce et impétueux ? Il m’avait répondu que rien n’était tout noir ou tout blanc quelque part, que la Corée du Sud n’était pas un paradis tout rose, ne serait-ce qu’avec les tensions entre le sud et le nord du pays, et qu’il lui avait fallu venir à New York pour son travail et ainsi réaliser son rêve. Un matin, il avait pris son café, comme tous les matins. Il m’avait embrassée, comme tous les matins, en me disant d’être gentille avec ma mère qui, à l’époque, était femme au foyer et qui galérait, il faut le dire, à m’élever tant j’étais une petite peste qui courait tout le temps partout en s’en fichant pas mal de l’autorité.

Et puis l’horreur. La descente aux enfers qu’on ne peut décrire avec les mots.

J’étais petite, je ne comprenais pas. J’étais assise dans le canapé avec ma mère. Je n’avais pas cours ce jour-là, étant malade, et nous avions passé plusieurs heures devant la télévision à regarder des feuilletons débiles interrompus par des cris, de l’incompréhension.

« Regarde maman, c’est là où papa travaille ! » Je me souviens encore avoir pointé les tours de mon doigt d’enfant. Maman était devenue livide, et en un rien de temps tout s’est arrêté. Je ne peux raconter plus, pas par manque d’envie, je ne me rappelle plus du reste. J’étais vidée de l’intérieur, mon corps entier s’était figé et était devenu aussi froid que de la porcelaine. Mes lèvres étaient bloquées, je n’arrivais plus à les bouger, aucun son n’en était sorti, je regardais, impuissante, ces images qui passaient en boucle, encore et encore, la fumée, les flammes. J’imaginais mon père à l’intérieur. Ma mère avait fini par prendre, au bout de plusieurs longues minutes, le téléphone, plaquée contre sa joue sèche de larmes qui n’avaient pu couler. J’entendais les sonneries s’égrainer en vain, le silence se perdre petit à petit, plus éloquent que le moindre policier pouvant nous annoncer le pire. Nous avions alors compris. J’étais toujours tétanisée, j’avais assisté à cette scène du coin de l’œil, horrifiée, pétrifiée. Et puis d’un coup, comme une soupape de décompression s’ouvrant pour laisser évacuer le trop-plein d’air accumulé dans notre poitrine, le poids qui l’écrasait s’est soudainement levé et nous avons pleuré et hurlé en même temps.

Je ne m’éterniserai pas sur ce moment d’incompréhension. Je ne peux vous donner de réponse, pourtant j’aurais aimé. Mon père n’avait rien fait d’autre que le matin embrasser sa femme et sa fille avant de partir travailler, il ne faisait que ramener de l’argent pour nous permettre de manger et d’avoir une vie confortable. Il avait des amis et une famille, c’est tout ce que je sais. Il avait une vie rangée. Pour moi, on ne tuait que les criminels ou les gens avec un lourd passé, du genre de ceux qui avaient traîné dans des affaires pas nettes. Mais mon père n’était qu’un grain de sable posé délicatement sur la plage du globe. Alors pourquoi ? En revanche, malgré mon incompréhension, j’avais rapidement compris une chose : j’allais devoir grandir sans repère masculin, et le pire c’était de ne pas avoir de raison. Il était en bonne santé, il était juste parti travailler et tout ce voulait était simplement de revoir sa femme et sa fille en rentrant. Pourquoi ? J’ai posé cette question un milliard de fois à ma mère, un milliard de fois à mes professeurs, un milliard de fois à tous les adultes que je croisais dans la rue, allant jusqu’à les frapper de mes petits poings rageurs quand je n’avais pas de réponse, j’avais demandé au ciel mais lui-même n’avait pas pu me répondre, les médias ne faisaient qu’empirer la situation et certains en étaient même venus à nous harceler, alors nous avions pris la décision de déménager. Je voulais repartir en Corée, loin de tout ça, mais ma mère avait préféré rentrer chez la sienne à Miami, où le soleil fût en permanence l’ennemi de ma peau d’asiatique. Mais comme je vous l’ai dit, j’avais fini par me faire une raison. J’avais quelques amis et mes petites habitudes, j’avais même commencé à aimer les USA mais plus par habitude, en réalité. J’étais très proche de ma mère et de ma grand-mère, j’avais également une petite sœur et notre famille de femmes, malgré l’absence de mon père, me convenait bien et je n’étais pas intéressée par les garçons à l’époque, ce qui avait fini par faire de moi une « lesbienne » aux yeux des autres à la fin de mes années de lycée, mais je m’en foutais pas mal, au contraire j’en jouais pour faire peur à certaines filles et, une fois mon diplôme en poche, j’étais partie en Corée du Sud pour y faire un an dans un restaurant coréen tenu par des amis de mon père. J’ai toujours adoré manger et cuisiner, je voulais vivre en Corée et peut-être un jour y avoir mon propre restaurant, d’autant plus que certaines amies que je m’étais faites aux USA étaient devenues toxiques pour moi, à toujours m’en demander plus, à se reposer sur moi, la bonne copine bavarde, alors je voulais partir loin, repartir à zéro. Et je croyais vraiment avoir réussi.

Je suis arrivée avec des rêves plein la tête, avec l’innocence et l’énergie qui me caractérisaient, j’étais prête à tout pour réaliser mes rêves, je m’étais sentie pousser des ailes, comme si j’avais pu déplacer des montagnes et décrocher la lune ainsi qu’une ribambelle d’étoiles. Très vite, j’avais dit aux femmes de ma vie que j’allais très bien. Le chef était un ami de mon père, un cuisinier très réputé en Corée et il m’enseignait son savoir en me donnant confiance en moi, me disant que j’allais probablement arriver à son niveau un jour, même si j’en doutais, et j’entretenais de très bonnes relations avec trois autres hommes, ses commis. Plusieurs mois sont passés, je me sentais enfin dans mon élément, je n’avais jamais été dans un univers masculin et mon coréen n’était pas très bon, mon père me le parlait toujours mais il est mort quand j’avais neuf ans, ma mère avait repris le flambeau en jugeant que dans ce monde, mieux valait pouvoir parler plusieurs langues, mais malgré son bon niveau, elle n’était pas Coréenne et nous parlions la majorité de notre temps en Anglais, alors même si je me débrouillais en Coréen, j’étais tout de même très complexée. Mais ils étaient tous les quatre compréhensifs envers moi et ne faisaient preuve d’aucune misogynie. Ils m’offraient alors sans le savoir les repères masculins dont j’avais tant manqué. Un jour nous étions assis sur des tabourets en plastiques pour prendre un verre de soju à l’extérieur. Mes joues étaient roses et chaudes, ou du moins l’avais-je supposé quand deux mains froides se sont posées dessus. Myung Soo, avec son visage angélique, m’avait souri, et mon cœur avait fait un bond pas croyable dans ma poitrine. Si je n’avais voulu conserver avec le chef et deux de ses commis qu’une simple, bien que forte, relation amicale, j’étais malgré moi tombée amoureuse de Myung Soo. Il m’avait alors souri, je ne pouvais pas y croire, en Corée les hommes ne sont pas tactiles comme aux USA, et bien que nous étions pompettes, je l’avais cru sincère quand il m’avait dit : « Tu es vraiment jolie, et une fille bien ! » avant de lâcher mon visage. Je ne savais pas comment réagir et j’avais repris un autre shot pour pouvoir recouvrer mes esprits, même si cela avait bien entendu eu l’effet inverse ! Plus tard dans la soirée nous avions parlé des différences culturelles entre l’Amérique et la Corée du Sud. Myung Soo m’avait alors souri en plantant son regard brillant et mutin dans le mien, et j’avais alors cru que j’allais m’évanouir :

« Tu dois avoir de l’expérience comparée à nous, les Américaines sont très…tactiles non ? »

« Peut-être, mais pas moi. Les hommes ne m’ont jamais vraiment intéressée quand j’étais jeune donc je n’ai aucune expérience sexuelle ! », avais-je naïvement lâché, et ce n’était pas dû au taux d’alcool élevé que j’avais dans le sang, mais plutôt à ma naïveté. Ils ont tenu à me raccompagner alors que j’étais ivre chez moi. A ce moment j’avais pensé que j’avais de la chance de les avoir comme amis, de vrais frères, et j’étais convaincue qu’il allait bientôt se passer quelque chose avec Myung Soo. Le lendemain matin, après avoir décuvé, malgré que c’était mon jour de congé, je m’étais mise en tête d’aller au restaurant. Ce qu’il s’était passé la veille entre Myung Soo et moi était très fort, aussi avais-je décidé de l’inviter à sortir. Je suis donc arrivée par l’entrée de derrière sans avoir prévenu personne quand des rires gras m’ont stoppée net dans mon élan. J’avais légèrement refermé la porte et, cachée derrière le battant, je retenais mon souffle sans savoir pourquoi :

« Je vous l’avais dit qu’elle puait la vierge ! En plus elle a l’air d’être à fond sur toi Myung Soo ! »

« Oui, tu devrais la tringler ! »

« C’était déjà dans mes intentions, les femmes qui ont de l’expérience c’est bien, mais les vierges ont cette petite touche de naïveté bien appétissante ! » J’avais les larmes aux yeux. J’aurais voulu entrer, hurler, le gifler, lui cracher dessus, lui demander pour qui il m’avait prise, mais à la place j’avais simplement tourné les talons ! Il ne me restait plus que deux mois de stage dans son entreprise. Ayant prétexté des ennuis de santé, je suis rentrée plus tôt que prévu avant que mon visa n’expire mais la Corée du Sud, malgré cette mauvaise expérience, me manquait. J’avais alors dix-neuf ans. Je suis restée quatre ans à Miami pour me former en tant que professeur de danse et de fitness, et j’ai également perfectionné mon Coréen grâce à une amie coréenne venue en échange universitaire à Miami et que j’avais rencontrée à la salle de sport. Son père dirigeait justement un grand hôtel à Gangnam, l'un des quartiers les plus luxueux de Séoul, et je mourais d'envie d'y retourner, en plus je me sentais enfin prête à y faire ma vie pour de bon. Une fois toute la paperasse réglée, je suis partie. En plus de ce travail dans cet hôtel de luxe, je suis professeur de danse pour une académie assez importante dans la ville qui organise des spectacles tous les ans. Je ne me ferai plus jamais avoir par un homme. Plus jamais je ne veux sentir cette humiliation rougir mes joues et humidifier mes yeux. Quitte à rester vierge toute ma vie, je ne veux plus que ça se lise sur mon visage et que les hommes n’en profitent. Je ne veux plus le dire avec autant de liberté qu’avant, même si les yeux mutins, rieurs et brillants de Myung Soo me manquent toujours aujourd’hui, je n’ai pas besoin d’un homme. Même si ma meilleure amie, Candice, essaye à tout prix de me faire entendre raison et me voit déjà avec le garagiste qui s'occupe de ma voiture, et dont je ne retiens jamais le nom tant il est à coucher dehors. En réalité, nous avons eu un rendez-vous dés notre première rencontre, bien que je n'avais pas eue l'intention de coucher avec lui ou quoi que ce soit, et elle fût explosive. Je ne veux d'ailleurs pas qu'il s'occupe de ma voiture, mais c'est visiblement trop tard...
PSEUDO :
Alicia
ÂGE :
ici.
Depuis combien de temps tu RP ? :
ici.
UN PETIT TRUC À NOUS DIRE ? :
Bonjour bonjour, je m'appelle Alicia, je suis Belge mais je vis actuellement à Tokyo depuis quelques mois, même s'il va falloir que je rentre à Paris au mois d'Août T.T...C'est à peu près tout ? XD J'espère bien m'amuser ici, surtout que je suis une ancienne du regretté Daily Incheon. :)
Code:
<div class="GR">Kim Seol Hyun(AOA)</div> → Park Alexis





young and beautiful
✢ " I fell for you since the first time I saw you, even if I yell " not you, not you ", I can't do as I please. " AOA, Confused

(c) black.pineapple

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Townsend Adam
Messages : 182
Date d'inscription : 02/04/2016
Age : 29
Situation : Divorcé de l'amour

Townsend Adam
Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) Empty
MessageSujet: Re: Park Alexis ¤ I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete)   Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) EmptyMer 25 Mai - 12:13

Bienvenue à toi jolie demoiselle. Quel joli choix d'avatar tu as fais là bee

Je ne te souhaites pas bon courage puisque tu semble en avoir fini pour ta fiche? Mais amuse toi bien parmi nous et ne sois pas effrayée par les cas que nous sommes pfw

J'aime beaucoup ton personnage, peut-être que je viendrais te quémander un petit lien (a)

Bref merci d'avoir choisi ce petit fofo de l'amour adorable petit membre et n'hésite pas si tu as des questions coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité
Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) Empty
MessageSujet: Re: Park Alexis ¤ I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete)   Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) EmptyMer 25 Mai - 14:12

omfg come bee string aaaaah heart coeur shy hey3 Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) 1133285559 minyeon owi bed yolo shawnfucks daeho :anw: blbl Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) 1537903524 bave2 come bee aaaaah heart boug halo coeur shy ouch hey3 minyeon :hpz: hiii owi bed yolo shawnfucks daeho blbl Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) 1537903524 bave2 come bee coeur aaaaah heart coeur shy hey3 minyeon haha owi bed yolo shawnfucks daeho blbl Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) 1537903524 coeur

QUE TU ES MAGNIFIQUE haha

C'est sûr que je vais sauter sur ta fiche de lien ! Avec Shawn ou un DC proche je sais pas, mais je vais venir bong hoh

DONC ATTENDS MOI SAGEMENT BEAUTÉ DES ILES o_o pouah coeur

J'espère que tu vas bien t'amuser avec nous {on fera tout pour haha} si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésites pas à nous MP ! {surtout moi haha hiii}
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) Empty
MessageSujet: Re: Park Alexis ¤ I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete)   Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) EmptyMer 25 Mai - 15:24

hoh Comment vous savez pas vous tenir les gars hoh

WELCOME halo Merci de t'être inscrite sur ADIS ! shy

Je vois que tu as terminé ta fiche haha Quelle rapidité bong

J'espère que tu vas bien t'amuser parmi nous ji Si tu as besoin de quoi que ce soit, viens me voir, les autres ne sont pas digne de confiance blbl
Revenir en haut Aller en bas
Townsend Adam
Messages : 182
Date d'inscription : 02/04/2016
Age : 29
Situation : Divorcé de l'amour

Townsend Adam
Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) Empty
MessageSujet: Re: Park Alexis ¤ I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete)   Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) EmptyMer 25 Mai - 15:32

Comment ça je sais pas me tenir hoh
C'est Shawn le lover qui est en manque pfw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité
Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) Empty
MessageSujet: Re: Park Alexis ¤ I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete)   Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) EmptyMer 25 Mai - 15:36

KEUWA
Ne l'écoute pas Alexis haha shy coeur
Vilain Ki Hyun, vilain pouah hey3

On va laisser ta fiche ici un peu, pour que les autres membres du fofo puisse venir te dire bonjour spy pwe
Revenir en haut Aller en bas
Park Alexis
Messages : 22
Date d'inscription : 25/05/2016
Age : 26
Situation : Célibataire endurcie

Park Alexis
Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) Empty
MessageSujet: Re: Park Alexis ¤ I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete)   Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) EmptyMer 25 Mai - 15:49

XDDDDDDD Merci de m'avoir fait rire, j'en avais bien besoin aujourd'hui. XD <3 Et merci aussi pour tous ces messages de bienvenue les garçons. :p
Oulà, avec Alexis qui aime pas les hommes, ça risque d'être drôle XD Mais bien sûr vous pouvez venir quémander un lien, j'adore réfléchir aux liens justement, même si ces temps-ci je suis un peu débordée, n'hésitez pas à venir quand même. J'ai hâte d'être validée, et je ne suis pas du tout effrayée, je suis moi-même un cas, ça tombe bien ! :p Oui Seol Hyun est magnifique, je la déteste, ça devrait pas exister en ce monde, des femmes comme elle, elle devrait laisser un peu de beauté pour les autres(l'argument à deux sesterces comme dirait l'autre XD).

Dae Ho : Je dois bien avouer quand même que j'ai repris la même fiche que celle de Daily Incheon où j'étais avant, je l'ai juste relue et modifiée par endroits pour que ça soit plus joli à lire, et étoffé la fin, sinon c'est tout, mais merci XD <3

Shawn : J'adore ton vava aussi <3.
Haha, les deux célibataires endurcis inaccessibles, limite rien que pour ça je les imagine déjà super potes x) Okiiiw pour la fiche sinon, mais ça veut dire que je serais bientôt validée quand même ? *_*(jesuischiantejesaisXD)

Ki Hyun : J'ai choisi ce forum parce que je connais l'une des admins et que le dernier forum qu'elle m'a conseillé était génial, du coup j'en attends beaucoup de celui-ci aussi mais, de ce que j'en vois, je devrais m'y plaire <3 Je n'hésiterais pas, merci <3 J'adore ton vava aussi *_* Je n'hésiterais pas si j'ai une question, promis ^^, et merci pour ce que tu as dit de mon personnage, ça me fait plaisir :)

(J'ai pas répondu dans l'ordre, je suis anarchiqueeeuh)




young and beautiful
✢ " I fell for you since the first time I saw you, even if I yell " not you, not you ", I can't do as I please. " AOA, Confused

(c) black.pineapple

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jang Taek Hyeon
Messages : 80
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 30
Situation : Célibataire

Jang Taek Hyeon
Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) Empty
MessageSujet: Re: Park Alexis ¤ I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete)   Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) EmptyMer 25 Mai - 18:55

YAAAAAH she's all mine ><

Bienvenue future femme de ma vie ♥️
coeur lick

amuse toi bien avec nous

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A day in Seoul
Messages : 143
Date d'inscription : 31/03/2016
Age : 33
Situation : Womanizer

A day in Seoul
Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) Empty
MessageSujet: Re: Park Alexis ¤ I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete)   Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) EmptyMer 25 Mai - 19:44


Félicitations !
Tu es validé(e)
Bienvenue officiellement à Séoul mon petit calamar ! L'aventure peut enfin commencer ! ♥ Maintenant que tu es accepté, n'oublie pas d'aller te créer une fiche de lien pour pouvoir te mêler à la population, ainsi qu'un journal des rps que tu n'oublieras pas de mettre à jour tous les mois ! (c'est obligatoire !) Mais tout d'abord, n'oublies pas de faire une demande d'emploi, de lieu (Pour te créer un lieu d'emploi particulier si il n'existe pas ! ♥) et de logement, parce que tu ne vas pas dormir dehors. N'hésites pas à aller vers les autres pour rp, ou avoir des liens.
Rappelle toi aussi que la messagerie des admins est ouverte si tu as un problème !
Amuse toi bien avec nous. ♥



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adayinseoul.forumactif.org

Contenu sponsorisé
Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) Empty
MessageSujet: Re: Park Alexis ¤ I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete)   Park Alexis ¤  I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Park Alexis ¤ I may sound cold but I'm quite a lovely girl (complete)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Linkin Park : Live In Texas
» Alexis Beaumont
» A cold sweat high-headed believer ∞ 01/02 - 08:43
» (F/Libre) Elsa Aksakov ~ Alexis Ren
» Le Député Jean Tholbert Alexis est éloquent.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Votre arrivée à Séoul :: Présente toi ! :: Présentations acceptées-