AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 dance the night away (nathanaël)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 184
Date d'inscription : 25/05/2016
Age : 31
Situation : marié

Shin Soo Kyung
MessageSujet: dance the night away (nathanaël)   Mer 29 Juin - 18:09

dance the night away
love the way you move Δ fear the way i feel

Ils l'avaient fait. Ils avaient gagné ! L'équipe qu'il avait entraîné avec tellement d'implication et d'application avait remporté son match contre le Japon. Il n'était pas peu fier. De lui, un tant soit peu mais d'eux surtout. Ils avaient tout donné. Et la stratégie qu'ils avaient élaboré ensemble avait payé. Chacun d'eux était au top de sa forme. Il était vraiment comblé par leur investissement, leurs efforts, leur travail acharné. Et il n'avait pas manqué de les féliciter. Il s'était même retrouvé à être ému quand ils s'étaient tous jetés dans les bras les uns des autres pour se serrer, hurlant leur joie. Dans l'euphorie générale, Soo Kyung avait proposé une sortie. Il les avait laissé choisir et ils avaient ainsi pris la direction... de l'Octagon. Une discothèque. Sérieusement ? Il détestait danser. Enfin ça n'était pas le mot. Il n'était juste pas doué du tout pour ça. Le sens du rythme ne faisait pas partie de ses compétences. Et il était toujours un peu rigide lorsqu'il devait se trémousser devant d'autres personnes au son de la musique. La dernière fois qu'il avait dansé... c'était à son mariage. Pour l'occasion il avait fait l'effort à l'époque d'apprendre à danser la valse afin de pouvoir faire danser la jeune mariée. Ca avait peu porté ses fruits cependant. Il lui avait marché sur les pieds à plusieurs reprises.

Enfin qu'importait. Personne ce soir ne lui demanderait de danser la valse de toutes manières. Dans ce genre d'endroit, sauter sur place ou passer d'un pied sur l'autre au rythme des basses suffisaient largement. Ils réussirent à obtenir le carré V.I.P. Le compte en banque d'un directeur devait avoir fait fantasmer l'homme qui les avait placé. Rares étaient les fois où Soo Kyung se servait de cet « avantage ». Mais pour son équipe, exceptionnellement, il allait faire chauffer la carte bleu. Ils avaient accès à la piste de danse, certes, mais ils étaient assez à distance pour être capables de communiquer sans avoir à brailler pour couvrir la musique tonitruante. Se posant autour de la table avec l'équipe il offrît la première tournée : un beau Magnum de champagne. Ils méritaient au moins ça. Ils trinquèrent et il croisa le regard avec chacun des joueurs jusqu'à Nathanaël. Inconsciemment, le sourire qu'il affichait depuis le début s'effaça. Le souvenir de l'événement qui était arrivé avant le match lui revenait en mémoire. Cette fois là où il l'avait surpris sous la douche et que son cœur, sa tête s'étaient emballés. Il s'était efforcé de ne plus y penser, se focalisant sur le match ou sur sa femme enceinte. Et il avait évité de se retrouver seul avec le rouquin. Il se souvenait assez comme ça de lorsqu'il lui avait donné un entraînement punitif, pour palier à tous ses retards. Ils s'étaient retrouvés seuls, tout les deux. Et bien que Soo Kyung savait gérer ses émotions, il n'avait pas pu s'empêcher, de temps en temps, de se perdre dans ses propres pensées, encore troublé de l'effet qu'un simple – mais adorable – fessier masculin avait provoqué chez lui. Il s'était convaincu cependant que ça n'avait rien à voir. Pourtant, à chaque fois qu'il lui faisait face depuis, il s'en trouvait perturbé.

Le champagne arrangerait ça. Il bût une première coupe, plaisantant avec les membres de l'équipe, racontant des anecdotes, revenant sur de belles actions ayant eu lieu pendant le match. Il était détendu. Et plus il buvait, mieux il se sentait. Et l'attitude de Nath, en train de danser avec quelques uns de ses camarades n'attira qu'un bref instant son attention. Il se concentrait sur sa discussion avec le capitaine de l'équipe. Son esprit était légèrement trouble, sans qu'il ne soit complètement bourré. Mais au moins, ainsi pouvait il se libérer des mille et une questions qui l'assaillaient. Mais la discussion arriva à son terme. Et tous les joueurs finirent par l'abandonner, allant danser ou draguer. Lui resta à la table, sirotant la coupe de champagne qu'il avait choisi comme étant la dernière de la soirée. Et ses yeux se perdirent à nouveau dans la direction de Nath. Il l'observa... il avait un sourire resplendissant et dansait de façon complètement libérée. Il en était incapable, lui. Il l'envia un instant. Il ne savait pas se laisser aller comme le faisait le garçon aux cheveux orangés. Et sa sensualité... il ne la possédait pas non plus. Les dents mordillant le bord de sa coupe, il descendît son regard le long du coup du garçon puis sur ses épaules musclées. Il n'avait pas une carrure de bodybuilder. Sa musculature était fine et devait faire craquer les filles. Et pas que peut-être même. Les bras du jeune homme devaient enlacer à merveille. Il fronça le nez et posa la coupe un peu brusquement. Mais à quoi est-ce qu'il pensait bon sang ? N'importe quoi.

Il baissa les yeux sur son téléphone dont il s'était armé histoire de s'occuper les mains et les yeux surtout. Il ne s'ennuyait pas encore. Mais en revanche, il recommençait à réfléchir. Et ses réflexions l'emmenaient dans des directions qui ne lui plaisaient pas du tout. Mais alors vraiment pas.
© GASMASK



got me looking so crazy right now
When you leave I'm begging you not to go. Call your name two or three times in a row. Such a funny thing for me to try to explain how I'm feeling, and my pride is the one to blame. Your kiss got me hoping you'll save me right now...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 23
Situation : Célibataire

Gang Nathanaël
MessageSujet: Re: dance the night away (nathanaël)   Dim 10 Juil - 23:50

La soirée n’aurait pu être plus parfaite. Elle avait commencée avec leur victoire. Après quelques petites heures de sport intense avec ses équipiers. La tension avait d’abord été palpable. C’était que tout le monde avait envie de la gagner cette jolie coupe. Ils avaient travaillée dur, tous et lui en particulier, lors de ses entraînements intensifs en tête à tête avec son coach, Soo Kyung. Il avait pu ainsi entre deux exercices des plus contraignants et fatigants passer plus de temps avec le trentenaire, et en toute vérité il avait beaucoup apprécié. Il avait eu l’occasion de découvrir quelques aspects de sa personnalité qu’il ne soupçonnait pas. Bien sur il l’avait fait sué et avait semblé particulièrement satisfait de le torturer à coups de séances d’abdos et de tours de terrains mais étrangement, son coach lui avait semblé un peu rêveur et..réservé? Il y avait aussi une chose qui l’avait titillé. Des regards en biais ou anormalement rivés vers sa chute de reins mais...a chaque fois qu’il y pensait..il se trouvait ridicule. De ce qu’il savait, son coach était marié. Il fallait vraiment qu’il arrête la paranoïa. Mais il se devait d’avouer que si ça avait été le cas..Il aurait été plus que flatté et surtout, tenté. Soo Kyung, même si il n’était à la base pas son genre d’homme était extrêmement séduisant.

Toujours est-il qu’ils avaient gagné ce match et il était fier de se dire qu’il n’y était pas pour rien. Leur travail d’équipe et leur implication avaient fait leurs preuves. Et parce que ses ‘frères’ avaient fait ce qu’il fallait, il avait marqué l’essai qui avait fait la différence au niveau du score. Voilà pourquoi ils avaient tous finis par se grimper dessus en hurlant leurs joies, acclamés par leurs supporters. Et tout ça n’avait pas de prix. Il était fier de faire partie de cette équipe. Ainsi survoltés par cette fin de match, les garçons n’avaient pu se résoudre à se quitter et leur coach semblait l’avoir bien comprit puisqu’une fois douché, il les avait tous invité a sortir pour fêter ça.

C’est donc toujours dans cet esprit euphorique qu’ils s’étaient rendus à l’Octagon. Quelle ne fut pas sa surprise de voir un tel accueil de la part du personnel de l’établissement pour cet homme qui se faisait humblement appeler boss par ses protégés. Jamais il n’avait eu droit à un tel traitement, même en étant un habitué du lieu. En se rendant au carré VIP avec ses camarades il reconnu d’ailleurs certains visages familiers qu’il salua sagement de loin avant de prendre place face à Soo Kyung. Très vite ils furent servis en champagne, un magnum soit dit en passant, ce qui mit le quaterback encore plus en joie, et ils trinquèrent à cette victoire. Nathanaël ne tiqua qu’une seconde au changement d’expression de son aîné, haussant simplement un sourcil sans perdre son beau sourire avant de se faire héler par un de ses équipiers.
Rapidement, le natif néerlandais siffla son verre et ne se fit pas prier pour se faire resservir. Ses amis le connaissaient bien, ils savaient ce qui arrivait quand il buvait trop et trop vite et s’en amusaient ouvertement, le poussant à boire pour se divertir un peu plus. Et lui ne refusait jamais, quitte à parfois (souvent) finir par terre ou dans le lit d’un ou une parfaite inconnue. Mais ça ne se passait jamais sans un détour sur la piste de dance. D’ailleurs, pour ne pas déroger à la règle, il s’y rendit bien vite et en profita pour papoter avec quelques connaissances pour finalement commencer à se déhancher. Si Nathanaël avait un don pour le football américain, il n’en savait pas moins danser. Au contraire, bouger son corps sur un rythme entêtant était comme une seconde nature pour lui. Ah ça il en attirait des fêtards grâce aux ondulations fluides et sensuelles qu’entreprenait son corps d’athlète.

Il s’en donnait à coeur joie et se fit même aborder par un homme des plus séduisants. Il échangea quelques mots avec lui, un sourire enjôleur sur les lèvres. Cependant le sportif n’approfondit pas plus l’échange, il n’était pas là pour faire de charmantes rencontres mais pour faire la fête avec son équipe. Alors après un clin d’oeil séducteur et une fois le numéro de l’autre inscrit dans le creux de sa main, il s’éloigna de lui et chercha du regard ses compagnons, tous en train de s’enjailler puis ses yeux ses posèrent sur Soo Kyung, assit seul à leur table. Un petit sourire sur les lèvres, il s’empressa de le rejoindre, faisant un détour au bar pour récupérer deux cocktails biens chargés. Il en déposa un devant son coach sans un mot, son sourire éclatant parlant pour lui et s’enfila la moitié de son verre son sourciller avant de l’abandonner sur un coin de la table et de tendre la main à Soo Kyung. «Restez pas tout seul boss!» cria presque le garçon pour se faire entendre. «Venez danser avec moi..» réclama-t-il ensuite avant de rapidement ajouter. «Pour me récompenser de mes efforts.» Un rire taquin lui échappa alors qu’il se décida finalement à attraper le poignet du trentenaire pour le tirer de force sur la poste, se faufilant aisément entre les corps en mouvement avant de les imiter, se tournant face à Soo Kyung. Sans perdre de son assurance, il remua sans en faire trop face à lui tout en gardant son regard ancré dans le sien, se rapprochant inconsciemment de lui alors que les danseurs enthousiastes derrière lui rongeaient l’espace qu’il avait.



oh baby, don't fight & come to me
Wish you could see you through my eyes. Oh I'm telling you, this ain't the same. And I know she's still in your brain. I'm about to burn that shit into flames, once I'm in you baby.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 184
Date d'inscription : 25/05/2016
Age : 31
Situation : marié

Shin Soo Kyung
MessageSujet: Re: dance the night away (nathanaël)   Mer 13 Juil - 9:02

dance the night away
love the way you move Δ fear the way i feel

Ce genre d'endroit n'était pas forcément sa tasse de thé. Mais pour ce soir, il avait voulu faire une exception. Ses joueurs le méritaient. Et ils étaient tous jeunes, en âge de se rendre dans ce genre de lieu. Le magnum fût apparemment apprécié et il en fût ravi même si ce dernier se termina bien vite. Il aurait dû s'en douter. En à peine quelques coupes, la bouteille pourtant énorme fût terminée. Mais il ne pouvait pas leur en vouloir au fond. Ils profitaient. Ils fêtaient leur victoire. Une victoire qu'ils avaient amplement mérité. Ils s'était battus, tous.

A présent il était seul à la table tandis que les autres s'amusaient sur la piste ou se trouvaient ailleurs en train de séduire de la minette. Ah la la... avait-il jamais été comme ça, lui même ? Non. Non il n'en avait pas eu l'occasion. Il était tombé amoureux de sa femme au lycée et ils s'étaient mariés très jeunes. Aujourd'hui encore il vivait toujours avec elle. Ca n'était pas forcément tout beau tout rose tous les jours, mais la situation ne lui déplaisait pas. Et puis elle était enceinte, avait-elle dit. Un petit sourire passa sur ses lèvres à la pensée qu'il serait bientôt potentiellement papa. Mais du fait de son mariage, il n'avait jamais été du type séducteur. D'ailleurs la séduction, il ne connaissait même pas. Draguer, il n'avait jamais fait. Jamais il n'était entré dans un jeu de séduction avec personne. Mais Nathanaël, lui, qu'il fixait depuis un moment sans vraiment s'en rendre compte, semblait expert en la matière. Avec stupeur d'ailleurs, il constata que c'était un homme face à lui. Il aurait pu croire à un hasard. Mais leurs regards échangés et les sourires qu'ils arboraient ne laissaient pas place au doute. Est-ce que Nath était... gay ? Il ne l'aurait pas cru. Il n'avait pas la... la tête de l'emploi. Soo Kyung pouvait se montrer plein de préjugés. L'homosexualité... il avait des amis qui l'étaient, ou au moins qui étaient bisexuels. Comme Yun Seong. Mais malgré tout, il n'arrivait pas à se sortir de l'esprit qu'un homme homosexuel devait être reconnaissable dans la masse. C'était idiot, il avait des aprioris. Tous les membres masculins de la communauté homo n'étaient pas forcément des garçons efféminés, maniérés ou avec le poignet cassé comme la société coréen pouvait le laisser croire. Et ça n'était pas mal, pas sale. Mais ça, au moins, il avait l'ouverture d'esprit de ne pas y croire.

Il sursauta en voyant s'asseoir le rouquin face à lui. Il s'était perdu dans ses pensées, un moment et ne l'avait pas vu approché. Il regarda l'un des verres que le garçon avait posé devant eux. Qu'est-ce que c'était ? Un cocktail ? Il voulait le saouler ? Il tenta un sourire un peu nerveux à son égard. Il ne pouvait s'empêcher d'être encore perturbé par ce qui était arrivé il y avait de ça à peine quelques semaines. Deux à tout casser. « Restez pas tout seul boss ! » s'exclama le plus jeune et il secoua la main. « Non, ne t'inquiète pas. Tu devrais profiter. Je suis bien. » se défendît-il. Il ne voulait pas forcément se mêler à ses joueurs, tous plus jeunes. C'était juste sa récompense. Malgré tout il vînt prendre le verre que lui avait apporté Nath et le leva un peu comme pour signifier « santé » de façon muette, sans trop oser le regarder dans les yeux. Il vînt en siroter quelques gorgées et regarda le contenu baissé rapidement. C'était tellement bien dosé, tellement sucré que ça coulait comme du jus de fruit. Il fallait qu'il se méfie. « Venez danser avec moi.. » entendît-il Nathanaël lui dire. Il ouvrît les yeux surpris de cette requête et le regarda sans comprendre. « Pour me récompenser de mes efforts. » continua-t-il comme pour argumenter ses propos et les rendre plus légitimes. Soo Kyung leva à nouveau une main, pour lui indiquer que ça n'était pas nécessaire, qu'il ne voulait pas mais il n'eût pas le choix et se retrouva entraîner sur la piste.

Tendu comme un string, il regarda un peu autour de lui. Bon sang, il n'était clairement pas assez saoul pour apprécier les conditions. Il ne savait pas danser, avait un très mauvais sens du rythme aussi. Il voulût se servir de ces faits véridiques pour convaincre Nath de le laisser retourner sur sa chaise mais sa bouche resta entrouverte alors qu'il découvrait l'attitude du garçon. Ce dernier s'était remis à danser. Il ne faisait rien de spécial dans le fond, mais il avait ce regard, cette aura qui le troublait. Il déglutît légèrement, coincé dans la foule, se retrouvant bien vite à même pas un demi mètre de Nathanaël. « J... je sais pas danser... » tenta-t-il, espérant se dépêtrer. Mais pour autant, il ne bougea pas, restant fixer dans les yeux du roux. Il avait de jolis yeux, le genre qui disparaissaient quand leur propriétaire riait aux éclats. Il trouvait ça adorable d'ailleurs. Nath avait un joli sourire. Il en avait arboré un rayonnant lorsque la fin du match avait sonné et qu'il avait réalisé qu'ils avaient gagné. Soo Kyung vivait pour ce genre de moments. Pour voir ses joueurs heureux et fiers de leurs prouesses.

Là, tout de suite, il n'était pas à l'aise. Il n'aimait pas sentir son cœur palpiter incontrôlablement dans sa poitrine alors que Nath était à présent tout près de lui. Il aurait presque voulu poser ses mains sur son torse pour le maintenir à une distance raisonnable. Il aurait dû en tout cas mais il n'en faisait rien. Il restait planter là, un peu bousculé par les individus qui les encerclaient mais incapable d'émettre un autre mouvement. Il était perdu. Est-ce que Nath avait toujours été comme ça ? Avait-il toujours été séduisant ? Et depuis quand se laissait-il aller à penser ce genre de chose d'un être aussi viril ? Est-ce qu'il devenait fou ? Il souffla. Il avait chaud, tout à coup alors que leurs torses entraient en contact. C'était certainement l'alcool. Pas cet effleurement insignifiant, hm ? Ca ne pouvait pas être autre chose. Ca ne devait pas. « Je... sais pas danser... Nath... » répéta-t-il, sans trop savoir pourquoi. Ca lui permettait de se convaincre, lui-même, de ne pas commencer à bouger. Droit comme un piquet, avec l'expression immobile entre désarroi et excitation, ses yeux descendirent vers les lèvres pulpeuses du garçon. Les filles, ou les hommes même qu'ils pouvaient séduire étaient certainement chanceux. Hein ? Quoi ? Il secoua la tête. « Nathanaël... on est... » trop près ! Beaucoup trop près voyons ! Mais il ne bougea pas d'un pouce. Peut-être testait-il ses propres réactions ? Qu'allait-il arriver s'ils restaient ainsi ou si Nath venait encore plus près ? Il remarqua à peine ses propres gestes alors qu'il remontait lentement ses mains en direction des hanches du garçon, qu'il frôla à peine. Il les plaçait là par sécurité. Au cas où leur proximité serait exagérée. Mais oui, c'était ça la raison. Bien sûr.
© GASMASK



got me looking so crazy right now
When you leave I'm begging you not to go. Call your name two or three times in a row. Such a funny thing for me to try to explain how I'm feeling, and my pride is the one to blame. Your kiss got me hoping you'll save me right now...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 23
Situation : Célibataire

Gang Nathanaël
MessageSujet: Re: dance the night away (nathanaël)   Jeu 4 Aoû - 23:32

Nathanaël n'était pas ivre. Il avait bu assez d'alcool pour se sentir désinhibé mais il était encore bien conscient de ces faits et gestes et de ce qui l'entourait. Enfin, il percevait déjà bien le malaise de son coach face à lui. Il devinait que trop aisément cette envie qu'il avait de fuir la piste de danse et d'aller s'isoler dans un endroit où on ne lui demanderait pas de bouger son corps de façon plus ou moins artistique. Cela dit Nathanaël ne comptait rien faire pour lui venir en aide, au contraire. Il trouvait cet air perdu et ces légères rougeurs colorant ses joues adorables, et encore plus en sachant que l’homme était plus âgé que lui. En fait il aurait plus imaginé son coach plein d’assurance dans ces moments là, il aurait cru que Soo Kyung, étant un homme plus expérimenté, saurait exactement quoi faire et à quel moment. Mais soit, il avait l’air un peu gauche et totalement gêné, ce n’était pas pour ça qu’il n’appréciait pas ce moment avec lui. C’était même plus amusant pour le quaterback de se dire qu’il était son «sunbae» en matière de drague et de lâcher prise, ce qui rendit le regard qu’il lui lançait plus taquin et malicieux.

Il ne cilla pas une seule seconde alors que son coach semblait ne pas vouloir détourner ses yeux des siens et n’esquissa qu’un petit sourire adorable à son appel à l’aide. Il ne savait pas danser? Ca il l’avait remarqué, mais il ne le laisserai pas s’échapper. Il était bien là en fait, à à peine quelques centimètres de lui, sa chaleur corporelle se mêlant à la sienne alors que leurs torses se touchaient presque. Certes, Nathanaël devait lever la tête pour pouvoir le regarder mais il ne se sentait en rien inférieur pour le coup, au contraire, ça lui donnait juste envie d’aller un peu plus loin. De le tester. A cet instant il s’en fichait pas mal que l’homme face à lui était son entraîneur, ou qu’il soit marié. Ca à vrai dire ça ne l’aurait qu’à moitié freiné étant sobre alors avec l’euphorie et l’insouciance apportés par l’alcool...ces détails n’étaient que les cadets de ses soucis. «Laissez vous aller boss..» articula-t-il sans hurler, bien assez proche pour que l’autre distingue ses paroles. «Personne ici peut vous voir..à part moi. Vous n’avez qu’à vous laisser guider..». Et sans hésiter, il continua à danser. D’une manière bien moins saccadée, plus lascive, parfaitement conscient que le corps de Soo Kyung devait percevoir chacun de ses mouvements grâce à leur proximité douteuse.

Plus les secondes passaient, plus la chaleur se faisait sentir. La température à l’Octagon était toujours élevée mais là, être aussi près de son coach commençait réellement à titiller le sportif qui avait juste envie de se débarrasser de son t-shirt. Mais il ne le ferais pas, au risque de briser l’instant. Soo Kyung prendrait certainement peur. Surtout que le quaterback n’avait aucune idée de l’orientation sexuelle définitive du trentenaire. Il savait qu’il était marié à une femme séduisante mais peut-être avait-il dans sa jeunesse goûté à autre chose que la gente féminine? Nathanaël se gifla mentalement. Il n’y avait qu’une très très faible probabilité que ça ai été le cas. Pourtant il ne pouvait que douter. Pourquoi avait-il parfois surpris son regard sur ses fesses auparavant? Pourquoi y avait-il cette lueur presque lubrique dans ses yeux alors qu’il le fixait depuis un petit moment maintenant? Et...et pourquoi dévorait-il sa bouche de ses orbes sombres à cet instant présent? Machinalement, le quaterback humidifia ses lèvres pleines et se les mordilla d’une façon faussement innocente tout en guettant la moindre réaction de la part de son partenaire de danse. Allait-il finir par l’embrasser à force de le provoquer? Plus il y pensait et plus il était pour ce scénario. Mais et si il le faisait? Soo Kyung ne ressemblait en rien au mari infidèle et récidiviste. Si il sautait le pas, il le regretterait immédiatement et le fuirait comme la peste..

Mais en attendant c’était lui qui le dévorait presque du regard. Lui qui restait tout contre lui alors qu’il lui était tout à fait possible de mettre de la distance entre eux, avec un minimum de volonté. Et c’était lui qui posait ses mains sur ses hanches. Nathanaël ne le forçait en rien alors pourquoi ne profiterait-il pas un peu plus de cet instant offert? Sans plus réfléchir et sans geste brusque, il laissa lentement ses mains remonter les bras de son vis à vis, frôlant non sans plaisir ses muscles avant d’arrêter ses doigts à sa nuque. Maintenant dans cette posture, son visage maintenant un peu plus près du sien, le fils Gang se mit à sourire plus franchement. Il murmurait parfois quelques paroles des chansons diffusées, son souffle chaud percutant la bouche de son aîné sans cesser de remuer ses fesses sur les différents rythmes.



oh baby, don't fight & come to me
Wish you could see you through my eyes. Oh I'm telling you, this ain't the same. And I know she's still in your brain. I'm about to burn that shit into flames, once I'm in you baby.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 184
Date d'inscription : 25/05/2016
Age : 31
Situation : marié

Shin Soo Kyung
MessageSujet: Re: dance the night away (nathanaël)   Jeu 8 Sep - 4:55

dance the night away
love the way you move Δ fear the way i feel

Comment s'était-il retrouvé dans cette fichue situation ? Il n'en savait trop rien. Et à vrai dire, il préférait éviter d'y réfléchir. Mais toujours est-il que la proximité entre lui et Nathanaël n'avait jamais été aussi importante. Soo Kyung restait là, planté au milieu de la piste, le plus jeune ondulant sensuellement au rythme des derniers tubes pop et electro qui résonnaient dans l'intégralité de la discothèque. Mais Soo Kyung avait à peine conscience de ce qu'il passait. Tout ce qui retenait son attention était la façon qu'avait le rouquin de bouger devant lui. Il ne savait pas ce qui le fascinait le plus. Ses épaules qui roulaient doucement ou ses hanches qui se balançaient ? Et puis il y avait ses expressions, aussi. Tellement sûr de lui. Il semblait dans son élément. Tout le contraire du trentenaire qui ne savait que faire de ses dix doigts. Et pourtant... il les avait posé, à peine, sur la taille du joueur de football américain. Non pas dans un but de séduction, mais bien pour garder entre eux encore quelques centimètres de décence. Cependant, il ignorait si c'était utile. Ca portait même plus à confusion qu'autre chose. N'avaient-ils malgré tout pas l'air trop proches l'un de l'autre ? Soo Kyung aurait dû être en panique mais à cet instant, son cerveau s'était mis en veille. Et les lèvres charnues de Nath avaient capté ses yeux embrumés. « Laissez vous aller boss... » entendît-il vaguement. Il n'était pas tout à fait attentif. Non, la pulpe de cette bouche rose était bien plus intéressante. Elle devait être agréable à embrasser... Enfin pour une femme. Hein ? Euhm... « Personne ici peut vous voir... à part moi. Vous n’avez qu’à vous laisser guider... » continua le plus jeune et Soo Kyung reprît un instant ses esprits, secouant légèrement la tête. De quoi parlait-il déjà ? Ah oui. De danser. De se lâcher. Se laisser aller. « Je... je sais pas danser, je te dis. » insista-t-il pour la nième fois. Etait-ce un moyen de défense ? Il craignait de lâcher prise. Oui, il en avait peur. Depuis combien de temps ne s'était-il pas tout simplement laissé aller ? Ca ne lui ressemblait pas. Il se voulait spontané mais au final... Il n'était rien de tout cela. Et c'était là la preuve qu'il n'avait pas réellement confiance en lui, même s'il se persuadait du contraire et qu'il aimait, pour se rassurer, rouler des mécaniques devant le miroir de la salle de bain. « Soyons fou !! » n'était clairement pas son précepte et ne le serait peut-être jamais. « Nath... » entama-t-il, voulant à nouveau répéter sa litanie absurde. Ca lui permettait de garder les pieds sur terre alors que le jeune homme venait de commencer à remonter ses mains le long de ses bras. Pourtant la fin de sa phrase resta bloquée au fond de sa gorge. Seule ses lèvres s'ouvrirent, sous la stupeur. Mais de surpris, il passa rapidement à envoûté, ses pupilles suivant la course des doigts de Nathanaël remontant jusque dans sa nuque. Le contact lui arracha un frisson qui parcourût son dos de haut en bas. Un moment passa, durant lequel il resta immobile, capté par les attitudes tentatrices de l'homme face à lui. Ses murmures, ses mouvements de bassin, les battements de ses cils... Homme... c'était un homme. Qu'importait les papillons au creux de son ventre, il n'aimait pas les hommes ! N'est-ce pas ? Bien sûr que non !

Déglutissant, il reprît contenance, agrippant fermement les hanches saillantes du garçon presque tout contre lui. « Qu... qu'est-ce que tu fais ? » s'enquît-il d'une voix à peine audible. Il secoua la tête, pour se remettre les idées en place et d'un mouvement brusque, il repoussa Nathanaël à un bon mètre de lui, se libérant de son étreinte et lâchant ses hanches. « Qu'est-ce que tu fais ?! » répéta-t-il, le sifflant presque entre ses dents, l'air agacé, enragé. « Ca va pas ou quoi ? » s'insurgea-t-il, tapotant sa tête pour faire comprendre à son interlocuteur qu'il devait être complètement fou pour faire une chose pareille ! Toucher son entraîneur comme ça ! N'importe quoi ! Il était en réalité totalement paniqué par les palpitations incontrôlables de son cœur. Qu'est-ce qu'il faisait bon sang ?! Qu'est-ce que Nath lui faisait ?? Il y avait un soucis. Un réel soucis. Il fallait... il devait... Il ne savait plus. Il ne savait plus quoi faire. Pointant un doigt presque menaçant en direction du garçon qu'il venait de refouler, il le secoua en signe de remontrance. Frottant ses cheveux en grognant, il sortît de la foule, s'éloignant au maximum de cet élément perturbateur qu'était devenu le membre de l'équipe qu'il entraînait depuis quelques temps. Il attrapa le verre que ce dernier lui avait apporté, le vida d'une traite, grimaçant à la dernière gorgée sucrée et fortement alcoolisée puis il se dirigea vers la sortie, en informant un de ses protégés, en lui tapotant amicalement le dos et en lui désignant la porte. Il fallait qu'il prenne l'air, et vite. Il devait se vider la tête. Marchant à la hâte jusqu'à la sortie, il poussa les portes battantes et souffla presque de soulagement alors que l'air frais sur son visage lui donna l'agréable sensation d'avoir échappé au pire. Il se déporta légèrement sur le côté et s'adossa au mur, fermant ses paupières et balançant sa tête contre les briques. Il inspira profondément et expulsa lentement l'air qui emplissait ses poumons serrés par le stress des dernières minutes. Il fallait absolument qu'il se calme. Il avait juste trop bu. Il n'était pas habitué. Et toutes les sensations qu'il avait ressenti lorsque Nathanaël s'était approché, ça n'était rien d'autre que l'effet de l'éthanol dans son sang, de la chaleur de ce huis clos, de la fatigue, de la pression post match qui retombait. Oui... bien sûr que c'était ça. Il fallait que ce soit ça. Geignant légèrement il pencha finalement la tête en avant et vînt passer ses longs doigts sur ses tempes, qu'il massa longuement. Ce type... Il ne ressentait rien d'autre que de la sympathie pour lui. Evidemment. Il aimait les femmes. Il aimait Joo Eun, surtout. Les hommes, hors de question. Un torse musclé, sans poitrine bombée, jamais de la vie. Une mâchoire carrée et des biceps galbés... ça va pas la tête ?! Non. Nathanaël n'était en rien attirant. Pour une femme certainement. Pour un garçon homosexuel, peut-être bien. Mais pour Soo Kyung... Non ! Evidemment que non. Non... Vraiment pas. N'est-ce pas ?

Il soupira, pour la nième fois depuis quelques jours en repensant à ça. Il avait pourtant essayer de ne pas y songer. Mais ça venait marteler sa boîte crânienne régulièrement, de façon redondante. Et il détestait ça. « Merde... » lâcha-t-il simplement avant de s'accroupir, comme pour se faire tout petit. Comme pour disparaître. Et il enfouît son visage dans ses genoux. Position semi foetale, rassurante. Il était perdu. Complètement...
© GASMASK



got me looking so crazy right now
When you leave I'm begging you not to go. Call your name two or three times in a row. Such a funny thing for me to try to explain how I'm feeling, and my pride is the one to blame. Your kiss got me hoping you'll save me right now...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 23
Situation : Célibataire

Gang Nathanaël
MessageSujet: Re: dance the night away (nathanaël)   Mer 21 Sep - 22:13

En sport comme en séduction, Nathanaël était un fonceur. Il n’hésitait que très peu avant de prendre des décisions et faisait tout pour parvenir à ses fins. Et en général ça portait ces fruits. En fait le sportif avait un raisonnement des plus logique. Il évaluait la situation, les gens et agissait en conséquence sans perdre de temps. Pendant un match, sans être totalement spectateur, il observait ses adversaires pour connaître leurs limites et les pousser dans leurs retranchements. Pour la séduction c’était un peu le même principe. Il prenait les devants et y allait d’abord progressivement jusqu’à trouver les bornes à ne pas franchir. La lourdeur ne faisait pas partie de son vocabulaire, l’échec encore moins.

Et dans le cas présent, c’était exactement cette stratégie qu’il employait avec Soo Kyung. Cela ne faisait pas très longtemps que Nathanaël s’était mit à le voir comme une conquête potentielle mais il avait trouvé ce soir-là une occasion de vérifier qu’il y avait possibilité. Et à ce qu’il avait pu voir, l’entraîneur n’était pas totalement insensible à son charme. Alors il y était allé comme à son habitude progressivement. Dansant avec lui, articulant quelques phrases a double sens, s’approchant physiquement de lui jusqu’à passer ses mains dans sa nuque sans que ce soit trop brusque. Et c’est à cet instant qu’il devina où était la limite du plus âgé. Enfin la limite provisoire.

Il s’était vu repoussé puis remit à sa place par l’homme marié. Il l’avait vu quitter la piste de danse, siffler son verre et sortir de la boîte. Un peu sonné, il mit un peu de temps à réagir, figé en plein milieu des danseurs en herbe. Il ne savait plus trop comment agir à cet instant. En temps normal, il aurait les choses se faire, quitte à être ignoré ou évité mais là...là c’était son coach. Il ne pouvait pas laisser les choses comme ça au risque qu’elles s’enveniment. Non seulement parce que ça pouvait jouer pour sa carrière mais aussi parce qu’il admirait Soo Kyung et qu’il ne voulait pas qu’il le déteste. Alors il ravala sa fierté et prit le même chemin que son aîné pour le retrouver dehors, accroupi contre le mur. Frissonnant a cause du changement flagrant de température, et peut-être aussi à cause de son t-shirt échancré, Nathanaël s’approcha lentement et discrètement. «Boss...?» tenta-t-il d’une petite voix, ses dents maltraitant sa lèvre pleine. N’ayant pas de réponse et pensant qu’il avait mal entendu, il lui adressa à nouveau la parole, usant d’un surnom poli, chose d’assez inhabituel pour lui. «Hyung?». Il s’approcha encore et regretta presque son comportement. Peut-être était-il allé trop loin en draguant de façon plus ou moins subtile un homme marié? Oui, mais il n’arrivait pas à se sentir honteux

Doucement, il se posta près de lui et se laissa glisser contre le mur pour s’asseoir près de son aîné avant de se racler doucement la gorge. «Hyung..je suis désolé je..je voulais pas vous mettre mal à l’aise.» s’excusa le sportif un peu maladroitement. «C’est que je suis comme ça..enfin je veux dire, j’étais juste en train de danser avec vous..C’est comme ça que je danse d’habitude, même avec mes amis. Si je vous ai donné l’impression de vouloir quelque chose de vous...c'était pas mon intention. Je recommencerai pas.». C’était lui qui était mal à l’aise maintenant. Il n’avait jamais eu à s’excuser de faire du charme à quelqu’un, ni à se justifier. Bien sur il promettait de ne plus l’approcher de cette manière. Il tiendrait cet engagement si Soo Kyung le voulait. Certes, au final son coach lui plaisait bien, peut-être même qu’il lui plaisait plus que bien mais il y avait d’autres choses à prendre en compte..Après..Nathanaël était un séducteur. Parfois il se surprenait à dire ou faire des choses assez ambiguës mais c’était inconscient ou même parfois il ne le faisait pas consciemment mais il essaierait de faire attention. «M’en voulez pas boss..s’il vous plais» Avait demandé le garçon, une moue triste sur le visage, ses yeux rivés vers lui et sa joue posée sur ses genoux repliés.



oh baby, don't fight & come to me
Wish you could see you through my eyes. Oh I'm telling you, this ain't the same. And I know she's still in your brain. I'm about to burn that shit into flames, once I'm in you baby.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: dance the night away (nathanaël)   

Revenir en haut Aller en bas
 

dance the night away (nathanaël)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Wednesday Night Raw # 60
» Nathanaël Van Der Woodsen {Ok}
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Séoul city :: Gangnam :: Octagon-