AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 First night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Invité
MessageSujet: First night   Lun 20 Juin - 1:39

J'allais comme tous les mercredis soirs dans le bar où je me produisais à l'étage, ce n'était pas une grande salle, bien au contraire il n'y avait qu'une dizaine de tables mais ça faisait toujours plaisir de voir des gens t'écouter avec attention – des gens autre que tes potes cela va de soi. J'étais arrivée dans les alentours de vingt heures, le temps de faire quelques réglages, de prendre une bière avec le gérant et d'aller me préparer. Une paire de talons noirs en velours assortis à ma robe, les cheveux relevés et la bouche rouge et le tour était joué, tout du moins il ne restait plus qu'à jouer justement.
Je me présentais comme chaque semaine, le sourire charmant aux lèvres avec le cœur qui battait plus fort dans ma poitrine, remerciant les habitués d'être toujours aussi fidèles et remerciant aussi les nouveaux, espérant que cela leur plaira. Je n'avais ramené que mon acoustique avec mes quelques partitions annonçant une soirée plutôt posée, après tout nous étions mercredi soir, les gens travaillaient le lendemain – et moi aussi d'ailleurs. M'asseyant sur la chaise posée devant le micro, je vérifiai les accords de ma guitare avant d'inspirer profondément et de commencer à jouer un premier morceau, une reprise dans laquelle je m'étais amusée à retranscrire les paroles en coréen, la passion était plus présente, comme si c'était plus facile alors de faire ressentir une émotion, et c'était mieux, aussi bien pour le public que pour moi.

Durant mon court show de huit chansons, il y eut trois périodes de totale impro, m'éclatant davantage sur ces quelques instants, ça se voyait, j'en avais même perdu ce qui maintenait ma tignasse en place, ma tignasse qui était de nouveau sur mes épaules mais qu'importe, je me sentais bien, je me sentais à ma place, je me sentais moi. Je souriais et plus je jouais de chansons plus j'étais dans une certaine extase, surtout sur les deux dernières, des compos personnelles qui me tenaient vraiment à cœur. Les gens se mirent à applaudir alors que je me remettais sur mes deux jambes, passant ma main dans ma tignasse pour pouvoir me courber pour correctement les remercier, il faisait terriblement chaud sur cette petite scène et je ne me fis pas attendre pour descendre de cette estrade et aller me poser un instant au bar, buvant d'un trait un verre d'eau glacé comme si je venais de faire un marathon au travers du désert, un bon bain m'attendait à l'appartement et rien qu'à cette idée, il y eut comme un apaisement au fond de moi, mon rythme cardiaque fut plus normal qu'il y a un instant. Cette montée d'adrénaline était géniale, et dire que certains avaient besoin de se piquer pour ressentir ça alors qu'il suffisait de sortir simplement sa guitare et sa voix, le monde était vraiment con parfois.

Le gérant m'appela depuis les minuscules coulisses, j'avais stupidement lâché mon portable pour le laisser sur le comptoir avec mon verre comme si j'avais foi en la nature humaine – j'étais surtout crevée suite à ma journée de travail, et la descente d'adrénaline n'arrangeait rien. Il voulait savoir si j'acceptais de jouer mercredi et vendredi prochain, vu qu'aucun groupe n'était dispo pour cette soirée normalement toujours prise, bien sûr que j'acceptais, ce serait bête de rater une telle occasion, il y aura plus de monde, plus d'ambiance et plus de chance que quelqu'un me repère. Après quoi il redescendit pour s'occuper de la salle d'en dessous, et moi je retournai au comptoir près de mon verre d'eau, soupirant en constatant la disparition de mon téléphone, j'étais crevée et je n'avais pas la tête à hurler au scandale, mais quelle cruche j'étais malgré tout. « fait chier. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: First night   Lun 20 Juin - 2:42

Après une matinée de cours bien chargée, a tenter d'enseigner quelques choses a des étudiants toujours plus turbulents, et remettant en cause mon enseignement, notamment a cause de mon jeune âge, je du sauter mon repas, afin de me rendre a une station de radio locale, et passer une interview. Que ne faut-il pas faire, pour défendre son image.. En sortant de la station, j'eu l'agréable (ou pas) surprise de voir que quelques fans s'étaient déplacés pour demander une photo a afficher sur leurs stupides réseaux sociaux, ou simplement par curiosité, me poser des questions sur comment connaitre le succès aussi rapidement que moi.. et aussi quelques jeunes femmes, simplement attirés par la foule, et par mon jeune visage, que l'on disait beau. Je soupirais, et passais donc l'après midi avec ces personnes, jeûnant une nouvelle fois, contre mon grès. Puis, après avoir réussi a leur fausser compagnie sous un faux prétexte (Ou pas tellement) tel que devoir aller corriger des copies, je partis en direction du centre ville. Je tentais de passer inaperçu, en rasant les murs et en baissant la tête, mais un maudis passant eu la bonne idée de me demander une photo, alors qu'un journaliste en repos traînait par là. Manque de bol, fallait que ce soit un imbécile qui s'occupait des revues a scandale, qui me poursuivit dans toute la ville. Hors de question de le ramener chez moi, alors je fis des détours, cherchant un moyen de m'en débarrasser. Je finis par rentrer dans un bar, en semant brièvement mon poursuivant, affamé, et fatigué.

Ce n'étais pas un 5 étoiles, mais cela ferait parfaitement l'affaire. Je commandais rapidement quelques plats au hasard, puis je laissait négligemment quelques billets sur le comptoir, sans faire attention aux prix. Lorsque je vis le serveur bégayer qu'ils n'avait pas la monnaie, je mis un temps a réaliser, puis finis par répondre pour tenter de gagner du temps " Oh, et bien... gardez la monnaie, ce sera votre pourboire ! " le serveur sembla ravis et me laissa regagner une place, ou je me mis a manger, tout en corrigeant quelques copies. Une musique provenant d'une estrade un peu plus loin, retint mon attention quelques temps, ou plus précisément, la chanteuse. Elle avait quelques chose de particulier. Son look peut-être ? non, les étudiants a qui j'enseigne ont beaucoup de styles, et celui-ci ne faisait pas exception. Son physique ? J'enseigne a la jeunesse dorée de Séoul, a ses princesses. Je ne comprenais décidément pas l'attirance que je sembler éprouver pour cette jeune inconnue. Je secouais la tête pour la chasser de mes idées et me remis a corriger mes copies. Une heure plus tard, ayant enfin finis, je me permis d'aller prendre un verre au bar, j'allais m'y asseoir, commandait, avant de remarquer un téléphone sur le comptoir. Il ressemblait étrangement au miens. Étonné, je tendis la main et m'en empara, " Aish, je fais vraiment pas assez attention a mes affaires moi.. Je restais au comptoir a jouer machinalement avec le téléphone, avant de remarquer la jeune femme qui chantais, s'approcher, et tourner la tête un peu partout, visiblement énervée.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: First night   Lun 20 Juin - 11:30

Plusieurs possibilités s'offraient à moi désormais : je laissais tomber et j'irai porte-plainte demain ou alors je faisais scandale là maintenant dans l'espoir de quand même retrouver mon téléphone. Mais les deux solutions ne seront pas très efficaces, un peu comme si un type glace attaquait un type feu. Au risque de voir les flics, il se pouvait que je sois en tord du fait que j'ai laissé mon téléphone sans surveillance – et que je ne savais trop quoi inventer comme pipeau, surtout que je suis une très mauvaise menteuse et quant à la seconde, le voleur serait-il assez stupide pour rester dans la salle au risque de se faire chopper ? Ce serait totalement absurde. Je soupirai, fronçant les sourcils avant de regarder l'heure à mon poignet, vingt-deux heures passées de quelques minutes, cette histoire allait me gonfler, je rageais surtout intérieurement contre moi-même à vrai dire et vous devez bien comprendre pourquoi. La fatigue était là, le brouhaha des gens présents était là, c'était censé être une bonne soirée ! Je m'énervais, cette histoire me stressait réellement. Comment est-ce qu'on allait me joindre ? Comment vais-je faire pour récupérer les numéros importants ? Et puis mes photos ? Et puis mon compte Paypal ? - je devais être la seule à penser à ce fâcheux détail. Regardant à droite à gauche, je cherchais avant tout une quelconque tête suspecte, sauf qu'aucun n'avait une tête de voyou, la plupart était des habitués et ce n'était pas un bar à problème. Puis finalement, je tombai sur mieux qu'une quelconque tête suspecte, je tombai directement sur mon téléphone dans les mains d'un type assis au comptoir.

Ni une, ni deux, j'étais partie le voir, au risque qu'il me fasse une prise de judo mais rien à faire, j'avais soif de justice, de légitimité et j'avais surtout envie de retrouver mon calme. Et quelle est la meilleure façon pour retrouver son calme que de lui prendre le portable brusquement des mains ? C'était ironique bien sûr, quand tes yeux rentres en contact avec ceux du fautif tu es forcément plus énervée. « Ça vous prend souvent de voler les affaires des gens ? », je rangeai mon portable dans ma sacoche avant de le regarder une nouvelle fois, il n'avait vraiment pas la tête d'un voleur et ça me rendait folle, l'habit ne fait pas le moine comme on dit, il avait des allures riches, quel était ce besoin de voler ? C'en était vraiment aberrant, j'en levais les yeux au ciel en secouant mon visage, mains sur les hanches. « Vous en avez volé d'autres des comme ça ? Je fais quoi, j'appelle les flics? », et le plus énervant dans l'histoire, c'est qu'il était beau et apparemment riche – ou voleur de l'extrême, les belles gueules se croyaient vraiment tout permises.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: First night   Lun 20 Juin - 12:57

J'étais en plein moment de relaxation, un cocktail en main. Je laissais vaquer mes idées et mon esprit
au fil de mes envies, lorsque je sentis mon téléphone glisser hors de ma main.. chose probable, étant donné que j'étais fatigué et l'alcool aidant, j'aurais pus concevoir le laisser tomber. Mais auquel cas,
pourquoi tombait-il.. vers le plafond ?
Aucune explication rationelle. Je tournas alors les yeux, les laissant glisser sur une poitrine des plus agréables.
Etant assis, je me trouvais plus bas que mon interlocutrice. Je mis un moment a lever les yeux pour tomber sur le visage, de la chanteuse du groupe d'il y a quelques minutes. Je fronçais les sourcils en l'entendant le traiter de voleur. Je me levais alors de toute ma taille, la dominant d'une dizaine de centimètre. " Excuse-moi, mais pour qui me prenez vous ? Un voleur moi, ne me reconnaissez-vous donc pas ? " J'étais a la fois agacé par ses insinuations, et par le fait qu'elle ne me reconnaisse pas. Ou plutôt, qu'elle fasse mine de ne pas le faire. Dans le bar, plusieurs personnes s'étaient déjà retournés, et je voulais éviter autant que possible de ne pas faire de scandale. J'avais déjà passé une journée assez épuisante. Il me fallut un certains temps pour remettre mes idées en place, et je me demandais si ce n'etais pas une nouvelle technique de drague inventé par une nouvelle fan, afin d'obtenir son numéro. Aussi, je décidais de prendre les devants en lui parlant d'une manière un brin supérieure " Bon écoutez, rendez-moi mon portable, et arrêtez votre esclandre, et je vous laisserais faire une photo avec moi, cela vous va ? " Tout en parlant, je l’entraînais vers une table un peu plus isolée dans le bar, histoire de ne plus être la cible de tout les regards.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: First night   Lun 20 Juin - 13:51

En plus d'avoir affaire un voleur, j'avais affaire à un beauf prétentieux avec un semblant de coup dans le nez, à croire que c'était vraiment ma soirée pour le coup. Et si il y avait bien une chose que je détestais autant que les voleurs – sans compter le get27 – c'était bien les beaufs bien misogynes et se pensant plus fort que tout le monde, avais-je oublié de préciser que j'étais féministe sur les bords ? Un sourire en coin se fit lorsqu'il se releva, me regardant de haut, peut-être croyait-il vraiment que j'allais baisser les yeux face à lui ? Je pouffai de rire tant je le trouvai pathétique pour le coup, et puis il se mit à parler, prenant de grands airs de monsieur, je me permis même de l'imiter lui et son « ne me reconnaissez-vous donc pas? », prenant un air faussement outré, devenant une satyre à moi toute seule avant de rire pitoyablement en le regardant tant ça me faisait mal au cœur de constater qu'il y avait encore des gens espérant user de leur statut social pour que notre comportement s'adapte vis-à-vis d'eux. « Navrée mais, si vous étiez mon voisin, un homme politique ou encore le chef des reptiliens sachez que je vous aurai dit la même chose ! Je m'en contre-fiche de qui vous êtes vous comprenez ? », je lisais des articles sur le net, je ne m'informais ni par la télé ni par la presse à scandale, ça ne m'intéressait pas les potins, qu'est-ce que cela devrait influencer dans ma vie ? Et puis si ça se trouve, il me jouait un speech, si ça se trouve, il n'était rien du tout, mythomane et cleptomane en même temps, c'est triste quand on y pense.

J'essayais de gérer mon stress, car oui, toute cette histoire me stressait me rendant extrêmement nerveuse et énervée, une chance pour lui que je n'avais pas un verre dans le nez j'aurais pu lui mettre un gifle ou bien pire au travers de la figure – et dieu sait que c'est déjà arrivé.
Il m'avait pris par le bras pour m'entraîner vers la table du fond, me parlant en même temps qu'il avançait et, dès lors que nous fûmes arriver à cette table je me libérai de son emprise. « Mais vous avez fini à la fin ? J'en veux pas de votre photo, ça m'apportera quoi ? A la limite si vous étiez Johnny Cash j'aurais pu concevoir mais là ! Vous avez un grave problème d’égocentrisme je crois bien. », je croisai les bras, m'asseyant sur la banquette et croisant les jambes ensuite afin de lui faire comprendre que je n'avais pas envie d'échanger avec lui. « Et puis de quoi c'est votre portable ? Sérieusement !  », je le sortis finalement de ma sacoche afin de lui montrer mon fond d'écran, mon frère jumeau et moi, regardant le prétentieux d'un regard rempli de jugement. « Alors? Vous avez autre chose à dire pour votre défense ? », dis-je en gardant toujours bien le téléphone tendu face à sa gueule d'ange, il se sentira bien con.

Après, il fallait avouer qu'il n'avait pas la tronche du voleur, peut-être que lui-même s'était fait voler le sien sans s'en rendre compte et ainsi un quiproquo c'était formé. Soupirant alors, je rangeai mon portable dans mon sac, posant mon coude sur la table, appuyant sur la racine de mon nez en fermant les yeux, commençant réellement à être saoulée par cette affaire. « Regardez dans vos affaires, si ça se trouve vous ne savez simplement pas ouvrir vos yeux. », après quoi, je soupirai une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: First night   Lun 20 Juin - 14:37

J'écoutais la tirade sans trop bronché, tiltant de temps en temps.
La jeune femme semblait adepte du tapage, et autre vacarmes,
et parlant relativement fort, la moitié du bar semblait les observer.
Et visiblement, la tirer dans un coins plus calme ne semblait pas l'avoir calmé.
Lorsque la jeune femme eut finit de parler, je plongeais négligemment
mes mains dans mes poches, et j'y trouvais.. mon portable. Le ridicule de la
situation semblant m'avoir fait reprendre mes esprits, et avoir chassé chaque
gramme d'alcool que j'avais dans le sang. Plusieurs chemins s'offraient a moi,
et le meilleur semblait de s'excuser. Cependant, j'avais relativement mal pris
le fait d'être comparé, au chef des reptiliens ou autres sornettes. Je fronçais les
sourcils, et éleva un peu la voix. " C'est de votre faute aussi ! Quelle idée de
laisser trainer votre portable n'importe ou hein ? Et puis, ne pouviez vous pas
me montrer votre fond d'écran plus vite avant de faire un scandale ? Aiish.
"
Je me frottais l'arrière du crâne, quand soudain le gérant du bar s’avançât vers nous
et s'inclina légérement vers moi. " Excusez moi Mr Seung, je ne vous avait pas
de suite reconnu.. cette jeune femme vous importune t'elle ? Nous nous excusons déjà
pour la gêne occasionnée
" tout en parlant, il faisait les gros yeux a la jeune femme,
et je ne pus m'empêcher de sourire, en réflechissant a la réponse que je devrais formuler,
aussi je portais un regard interrogateur a la jeune femme, en souriant en coin, sentant
la situation pencher de mon coté de la balance.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: First night   Lun 20 Juin - 15:29

C'était une blague ? C'était de ma faute maintenant ? - bon oui, c'était de ma faute je n'avais pas à laisser traîner mon portable. Mais je n'étais pas la seule fautive dans l'histoire ha ça non ! Lui aussi aurait très bien pu regarder mon fond d'écran et constater que ce n'était pas le sien, d'ailleurs ce serait davantage logique que de le proclamer sien tout de suite, surtout qu'il ne se trouvait, de base, pas tout à fait à côté de lui. Je serrais les dents, lui offrant un regard rempli de reproches, un peu le même quand un chat n'est pas satisfait et qu'il est sur le point de faire une connerie, je lui aurais bien mis un coup de pattes mais fort heureusement, mon ami arriva et allait calmer son jeu … ou le sucer. Mes yeux se posèrent sur lui, l'air dégoûté, non mais quoi ? Il se moquait de moi, il était de son côté maintenant ? Je suis la victime, pas lui ! Et ce M. Seung ne me disait toujours rien, à la limite peut-être avais-je lu un article avec ce type dedans mais cela ne semblait pas m'avoir marqué plus que ça. Secouant la tête, je pouffai de rire une nouvelle fois avant de relever mes yeux vers ce type apparemment connu. « Vous savez, je ne vais pas vous demander de m'excuser parce que l'on me demande de le faire, je ne baisserai pas les yeux non plus, j'ai mes principes, je les tiens. », je me relève alors pour me mettre qu'à quelques centimètres de distance de sa personne, « je vais juste me retenir de ne pas vous gifler, les snobes se croyant tout permis dans votre genre, y'en a vraiment marre. », je regardai le gérant du bar, lui offrant un sourire faux avant de me rendre aux coulisses pour aller chercher mes affaires et rapidement remballer ma gratte, prendre ma veste et de descendre les marches pour finalement me retrouver dans la salle du dessous et de prendre la sortie et de marcher en direction du métro, relativement sur les nerfs.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: First night   Lun 20 Juin - 15:59

Le regard ébahi, je regardais cette jeune femme s'en aller d'un pas déterminé, semblant totalement véritablement ignorer mon identité, et les menaces a peine voilés de son patron. Je me mis a sourire, comprenant un peu mieux en quoi cette jeune femme avait attiré son attention. Je ramassais mes affaires en vitesse, m'inclinant devant le patron du bar, le remerciant de son hospitalité, et le rassurant que la jeune femme n'avais rien fais de mal. Puis je sortit en courant, rattrapant rapidement la jeune femme, gardant cependant mes distances. J'en profitais pour la détailler du regard, laissant mes yeux parcourir son corp de dos. Son déhanchement, ses courbes, et surtout, sa démarche énervée, qui faisait ressortir encore plus sa silhouette. Je me surpris a sourire, puis au moment, ou elle entrait dans une rame de métro, je me jetait dedans, me retrouvant a quelques millimètres d'elle. Le métro étant relativement bondé de ces heures, je me retrouvais collée a elle, mais absorbée dans es pensées, elle ne sembla pas me remarquer, d'autant plus que je lui tournais le dos. Je regardais aux alentours, et scrutait les arrêts de métro pour tenter de deviner ou elle habitait. A vrai dire, le métro prenait presque la direction de chez moi, mais je me doutais bien qu'il n'allais pas s’arrêter dans deux arrêts, en plein centre de Séoul. Il continuais surement plus loin dans les quartiers moins riches. Je me mis a réfléchir afin de tenter d'attirer son attention, quand la providence m'aida un peu. Ou pas, quelques personnes se mirent a me prendre en photo, chose que je détestait.. déjà que je supportais mal cela dans les séances dédiés, alors imaginez en pleins métro, et bonjour la discrétion pour le coup. Visiblement gêné, je leurs tournais le dos, oubliant l'espace d'un court instant la présence de la jeune femme. Un brusque coup de frein de la part du métro, la propulsa dans mes bras, et nous nous retrouvame nez a nez. " Mh.. bonjour ? On se connait ? " Mot qu'il regretta avant même d'avoir finit de les prononcer, tellement la technique de drague était éculée et sans élégance. LE contraire de son style.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: First night   Lun 20 Juin - 19:09

La soirée était partie pour être une bonne soirée, il y avait un petit peu de monde, je m'étais vraiment bien amusée sur scène, mon ami m'avait proposé de me produire deux fois la semaine prochaine et puis il a fallu qu'il y ait un type pensant tout avoir à sa portée, ce qui a plutôt bien marché au final puisqu'il avait réussi à me faire m'en aller du bar. Je n'en revenais toujours pas que le gérant du bar m'ait reprise à l'ordre pour faire plaisir à môsieur je ne sais qui, en plus ça sonnait faux, ça sonnait beaucoup trop fort.

Quoi qu'il en soit, j'étais à présent dehors avec ma guitare dans le dos, les mains dans les poches et le pas pressé et énervé en direction du métro, toujours avec le visage de ce type en tête, oui, le type que j'avais envie de baffer. Qu'importe qui il était, je me répète mais j'ai mes principes, nous n'avons pas à user de notre situation pour faire tourner la balance, quand tu te sais fautif, et bien tu assumes – ou tout du moins un peu.
J'arrivai au métro, les gens rentraient chez eux et c'est donc sans surprise que je me retrouvai entourée – pour ne pas dire coller – à des tas de personnes. Heureusement que j'avais ma guitare dans le dos qui laissait quand même une limite et qui démotivait les frotteurs ou autres beaufs de service. La fatigue commençait à peser, non pas que mes paupières étaient lourdes mais je regardais les lumières des tunnels passer à grande vitesse au point de, parfois, former une parfaite ligne blanche en hauteur, j'étais comme hypnotisée, comme sur ces longues routes qui nous faisaient somnoler pour cause de trop observer la route.
C'est justement à cause de cette paresse que j'en oublie de me tenir lorsque le métro freinait pour le prochain arrêt et de me retrouver contre quelqu'un, contre quelqu'un que je ne souhaitais plus voir, tout du moins pour le moment. Sur le coup, j'ai rougi du fait de la situation, pour rapidement reprendre mes esprits et froncer les sourcils. « Vous vous moquez de moi sérieusement ? », j'avoue tout simplement rager, ce n'était pas comme si il avait tenté de me frapper ou quoi, mais cette histoire m'avait simplement saoulé, je lui pardonnerai sans doute, il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis après tout, mais pour ce soir, j'étais gavée. C'est pourquoi j'avais décidé de sortir au prochain arrêt de métro, dans l'idée d'attendre le prochain et d'enfin avoir la paix.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: First night   Lun 20 Juin - 23:29

J'haussais les sourcils en entendant le ton qu'elle venait d'employer avec moi. Cette jeune femme ne semblais décidément pas encline a la discrétion. Je soupirais, et commençais a me dire que je menais une bataille déjà perdu. Moi qui avait d'habitude tant de facilitée avec les femmes en générale, que ce soit a mon travail ou alors les inconnues dans la rues, toutes semblaient tomber sous mon charme avec une vitesse déconcertante, a tel point que je finis par me croire irrésistible. Du moins, toutes, sauf elle. Je pris mon téléphone portable en soupirant, puis je déverrouillais l’écran. La photo, ou plutôt l'image en place, était celle par défaut.. même si beaucoup de gens semblaient se retourner sur moi dans la rue, aucun n'avais pris assez d'importance pour que je change le fond d'écran de mon mobile.. et pour cause, ma seule compagnie était les livres, en dehors de ma vie professionnelle. Je soupirai, oubliant a nouveau la présence de la jeune femme, puis fouilla dans ma sacoche, en sortit une paire d'écouteur discrets, mais élégants, et surtout, visiblement très cher. Je les glissais a mes oreilles, afin de me couper du monde extérieur et j'attendis patiemment le prochain arrêt: Le miens. Le temps se rythmais grâce aux lumières qui défilaient par les fenêtre du métro. Alors que je laissais vaquer mes pensées, j'aperçus un mouvement suspect a coté de moi. Je bougeait légérement afin de ne plus être en contact avec le mouvement, entrapercevant furtivement, sans vraiment le voir, un bras se glisser a coté de moi, pour se diriger vers la jeune femme qui m'avais tant rabroué.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: First night   

Revenir en haut Aller en bas
 

First night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors rpg :: Corbeille :: Rps-