AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 The Evening Glare ( Yun/Sun )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 05/06/2016
Age : 24
Situation : célibataire.

Kim Jae Sun
MessageSujet: Re: The Evening Glare ( Yun/Sun )    Lun 20 Juin - 13:28


The Evening Glare
Cette situation commençait à profondément agacer Jae. Depuis combien de temps se trouvait-il dans cette salle, à tourner en rond dans l’espoir qu’apparaisse un objet qui avait de toute évidence disparu ? Il ne se rappelait plus de l’heure à laquelle il était entré dans l’amphithéâtre, mais sa patience était plus qu’entamée désormais. Il ne souhaitait plus perdre une seconde, même si cela impliquait de demander son portable au surveillant. Son père lui répétait souvent que ce n’était pas à eux de dépendre des autres, mais bien l’inverse. Leur jardinier travaillait pour eux car il avait besoin d’argent, pas parce que leur verdure avait besoin d’entretien. Il en était de même pour la femme de ménage. Ils étaient les maîtres nourriciers qui permettaient aux petits du peuple de subsister. Ils étaient si bons.

Pourtant, l’étudiant n’était pas en position de force aujourd’hui, et quand il posa sa question, la boule qui s’était logée dans sa gorge ne sembla vouloir disparaître. Il n’avait plus qu’à supporter le regard que lui adressa le surveillant en constatant une fois de plus à quel point son apparence en elle-même était déstabilisante, bien au-delà de ses mèches de cheveux colorées et de sa tenue en inadéquation avec les normes. Il avait le visage un peu trop plaisant, les yeux trop grands, trop sombres pour le laisser totalement indifférent. Mais à quoi pensait-il encore ? Son estomac se tordit douloureusement quand il réalisa quel cheminement suivait son propre esprit. Par chance, il n’avait pas gardé le regard posé sur lui bien longtemps avant d’accorder un peu trop d’intérêt au banc qui se trouvait à ses côtés. Qu’il réponde : il pourrait enfin s’en aller.

En voyant le rouquin s’approcher, le pianiste sentit son cœur accélérer un peu plus. Il ne savait à quoi s’attendre, s’il devait se préparer à un refus. Il avait après tout rejeté l’aide du surveillant, un peu plus tôt, celui-ci aurait parfaitement pu décider de ne pas lui en accorder. Pourtant, il posa sur lui un regard surpris à sa réponse, tandis que ses doigts resserraient doucement leur prise sur la manche de sa chemise et qu’il essayait de contrôler cette manie nerveuse assez dérangeante. Venait-il vraiment de lui donner ce qu’il avait demandé ?

L’espace d’un instant, les yeux sombres de Jae Sun tombèrent sur l’appareil que l’autre lui tendait et un silence s’installa. Les mains toujours à moitié enfoncées dans les poches arrière de son jean, il réfléchissait beaucoup trop, et la confusion dans laquelle il se retrouvait était loin d’être bénéfique. Tout cela devenait franchement ridicule. Il n’aurait pas dû agir aussi bêtement, lui, l’héritier des Kim. Tout comme il n’aurait pas dû se laisser intimider par un homme aux mèches écarlates qui se promenait en short dans une université nationale. Pourtant, il n’y pouvait rien.

Il fut ramené à la réalité par les propos du surveillant et il leva vers lui un regard assez sévère après s’être saisi de l’appareil. Ce regard qui signifiait clairement : « Ne me dites pas quoi faire ».

« Merci beaucoup. »

À cheval entre ses propres pensées et celles de ses parents qui venaient les parasiter, il était instable et avançait tel un funambule, pas à pas, sur une corde au-dessus d’une fosse remplie de lions affamés. Même lui n’aurait pu expliquer clairement les raisons pour lesquelles il agissait de cette façon. Il obéissait, demandait, répondait. Il vivait. Survivait.

Un soupir échappa à ses lèvres fines tandis qu’il entrait son numéro dans le portable sur surveillant avant de lancer l’appel tout en tendant l’oreille. Malheureusement, sa propre voix retentit bientôt à l’autre bout du fil et lui arracha un froncement de sourcils. La pièce était restée parfaitement silencieuse.

« Bon, il n’est pas là. Je n’ai plus qu’à rentrer. »

Aller voir au bureau des surveillants aurait été une perte de temps supplémentaire. De plus, il n’avait aucune envie de rester plus longtemps en compagnie de l’homme qui se trouvait avec lui. Il voulait rentrer, retrouver sa chambre, son piano. Faire autre chose que s’attarder dans cette faculté qui l’écœurait à chaque fois qu’il y mettait les pieds. C’est pourquoi il faussa un sourire à l’adresse du surveillant en lui rendant son bien.

« Merci quand même. Vous pouvez retourner à votre ronde maintenant. »

Il n’allait s’excuser de lui avoir fait perdre son temps inutilement, ce n’était pas dans les principes qu’on lui avait inculqué. Son travail devait être fait, peu importe le temps qu’il prenait, et il ne pouvait s’en plaindre. De son côté, il en ressortait avec la frustration de n’avoir pu trouver ce qu’il était venu chercher. C’est pourquoi il glissa une main dans sa chevelure brune après avoir remis sa veste et, après s’être poliment incliné, quitta la pièce sans un mot de plus.
GOYANGI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 510
Date d'inscription : 05/06/2016
Age : 25
Situation : bisexuel ; célibataire endurci. éternel insatisfait.

Choi Yun Seong
MessageSujet: Re: The Evening Glare ( Yun/Sun )    Ven 24 Juin - 19:31


The Evening Glare

Yun avait l'impression de parler dans le vide. Ce qui l'agaçait profondément. Il avait cette démangeaison au bout du pied, celle qui veut chasser à grands coups les types dans le genre du brun. Hautain, et si poli, que le rouquin se demandait s'il n'avait pas été un peu trop bien éduqué pour n'avoir aucun secret. Aucune rébellion ? Jamais de sa vie ? Il en doutait, mais cela ne le regardait pas, pour dire vrai, et il commençait sérieusement à en avoir rien à faire. Tout ce qu'il voulait à présent, c'était finir la soirée tranquillement, pour que la nuit s'entame tout aussi calmement. Mais c'était plutôt mal barré, vu son humeur. Il avait besoin de fumer. Oui, une clope, cela pourrait bien le détendre. Il brûlait d'impatience, mais il gardait son sang-froid. Encore un peu et l'autre s'en irait sans son bien.

Après sa phrase, Yun Seong ne le regardait même plus. Il en avait assez de voir son visage, ses manies, ses mimiques, il était agacé plus qu'autre chose, blasé aussi sans nul doute. Il entendit vaguement les sonneries retentirent dans son portable, tenu par sa Majesté, avant de voir sa mine presque décomposée. Il abandonnait. Oui, bien, qu'il rentre chez lui. Yun Seong allait ENFIN pouvoir bosser. Ce n'était pas tout mais même s'il était là pour aider les autres, en tant que surveillant, marque d'autorité et de sécurité dans l'université, lui, ce bout d'homme efféminé, il n'avait absolument pas envie de rencontrer son regard plus longtemps.

Un nouveau sourire hypocrite et forcé étira les lèvres du plus petit, et les traits de Yun Seong se déformèrent en une légère grimace. Pas besoin de faire autant de manières, il avait vu son vrai visage après tout. Il ne voyait pas l'intérêt de se montrer sous plusieurs jours, c'était incompréhensible pour le surveillant. Mais sans doute était-il trop bête pour cette classe sociale. Il leva les yeux au ciel, comme si cela était évident. Il ne pourrait décidément jamais comprendre ce type de personnes. Jamais. Malheureusement, il en côtoyait tous les jours. Et dans une université, comme il l'avait pensé plus d'une fois, beaucoup de drôles de personnages faisaient leur spectacle.

Lorsque l'autre franchit la porte, Yun souffla un bon coup, bruyamment. Il faisait vraiment tout dans la discrétion, il n'y avait rien à redire là-dessus, bien sûr. Il se permit de s'accroupir sur le sol, afin de regarder une dernière fois si aucune forme suspecte ne s'y trouvait, mais comme il s'y attendait, il ne vit rien. Il sortit de la salle, et ferma à clé, avant de faire le tour de l'université, étage par étage, WC par WC, mais pour une fois, aucun élève ne traînait dans les parages. En fait, heureusement pour eux, parce qu'ils auraient passé un sale quart d'heure, vu le tempérament actuel de Yun Seong … Il ne valait mieux pas le gonfler un peu plus, autrement, il allait exploser. Et ce ne serait pas beau à voir.

Une fois dehors, dans la cour, prêt à rejoindre les animaux du zoo des chambres des dortoirs, il alluma une cigarette pour se détendre. Il s'arrêta pour poser ses fesses sur un banc environnant, et se pencha un peu en arrière, se soutenant avec sa main libre. Il expira la fumée de nicotine, celle-ci formant un nuage blanc, qui disparut en quelques secondes. Le ciel était toujours aussi bleu, malgré la nuit qui tombait. Son humeur massacrante de dissolvait aussi vite que sa clope se consumait.
GOYANGI


the way you cry, the way you smile. naege eolmana keun uimiin geolkka ? Hagopeun mal, nohchyeobeorin mal. Gobaekhal tejiman geunyang deureoyo I’ll sing for you. Geunyang hanbeon deutgo useoyo
exo, sing for you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

The Evening Glare ( Yun/Sun )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» An evening in autumn [PV Hayden]
» The Detroit Evening Journal
» Following The Perfect Evening II PMG - SOA - Black Dynasty II
» I don't want to spend this evening with you | ft. Lucas
» ZAYN & JAYCEE ∞ A good evening between two..friends ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Séoul city :: Hongdae :: Université nationale de Séoul-