AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 WHO IS THIS GUY ? (YUN+SUN) + FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 510
Date d'inscription : 05/06/2016
Age : 25
Situation : bisexuel ; célibataire endurci. éternel insatisfait.

Choi Yun Seong
MessageSujet: WHO IS THIS GUY ? (YUN+SUN) + FINI   Mar 7 Juin - 22:19


who is this guy ?
Il y avait sur son visage, des marques de fatigue qui ne pouvaient être évitées. Elles étaient bien présentes, montrant au monde entier à quel point ses nuits étaient mouvementées, cauchemardesques et/ou courtes à cause de son boulot. En vérité, il ne dormait jamais ou presque pas la nuit, seulement quelques heures dans la matinée, avant de s'enfoncer de nouveau dans la masse humaine de Séoul. Il avait pris une douche rapide, sans avoir réellement la motivation de se coiffer, il décida simplement de laisser ainsi, même si ses cheveux rouges vifs ondulaient sur sa tête. Tout en marchant vers la station de métro la plus proche, il grilla une cigarette, qu'il éteignit bien avant d'entrer dans les souterrains de la ville.

Rien de tel que les odeurs de sueur, des gens, que de devoir se tenir aux barres touchées des millions de fois dans une journée, pour se réveiller. Comme à son habitude, Yun Seong restait à l'écart des contacts physiques, adossé contre une paroi du wagon qui roulait à vive allure à travers les tunnels, sans prêter une seule petite attention à ce qu'il se passait autour. La cigarette lui avait laissé un goût amer dans la bouche, mais ce ne fut qu'une fois à ciel découvert qu'il fourra une sucette dans sa bouche. On se demandait bien pourquoi, puisqu'il se contentait de la garder dans un coin, formant ainsi une boule à l'intérieur de sa joue.

Sa langue allait certainement changer de couleur. Avec toutes les cochonneries qu'ils mettaient dans les sucreries, ça ne l'étonnait même plus de se retrouver avec du bleu ou du vert sur le bord des lèvres. Il faisait rire les gamins, c'était déjà ça. Il arpentait les rues, sa capuche sur ses cheveux, la pluie coulant sur les mèches de son front, son jean craqué ne lui couvrait même pas les genoux, mais c'était ainsi qu'il aimait être. Qu'il vente, qu'il neige, qu'il pleuve, qu'il y ait du soleil ne l'importait pas vraiment. Même s'il appréciait mettre ses gambettes à l'air lorsque les rayons solaires voulaient dorer sa peau coréenne.

Le tintement agréable de la boutique retentit lorsqu'il poussa la porte. Il n'y avait personne à l'accueil, mais de toutes manières, il savait qu'il y avait des caméras. Quoi de plus normal dans ce genre d'endroits ; se faire voler ne serait-ce qu'un accordeur serait une perte conséquente. Et puis, il valait mieux être trop prudent. Son entrée se fit silencieuse, il marchait calmement, tout en se dirigeant vers le fond du commerce alors que sa capuche avait quitté le haut de son crâne. Il toucha du bout des doigts la ligne fine et détaillée d'un piano en exposition. Cher, certes, mais tellement mélodieux. Il n'avait jamais appris, parce qu'il n'en avait jamais eu les moyens, mais entendre un son lui permettait de reproduire la note exacte. Son oreille musicale était son petit truc à lui, une sorte de don qu'il tâchait de préserver. Sans même détourner son attention des guitares accrochées sur le mur en face de lui, il entendit vaguement la porte s'ouvrir et les pas d'une autre personne. Mais il se fichait pas mal de qui venait ou sortait, lui, il était dans son élément.
GOYANGI


the way you cry, the way you smile. naege eolmana keun uimiin geolkka ? Hagopeun mal, nohchyeobeorin mal. Gobaekhal tejiman geunyang deureoyo I’ll sing for you. Geunyang hanbeon deutgo useoyo
exo, sing for you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 05/06/2016
Age : 24
Situation : célibataire.

Kim Jae Sun
MessageSujet: Re: WHO IS THIS GUY ? (YUN+SUN) + FINI   Mer 8 Juin - 0:33

À l’abri sous son parapluie, Jae Sun descendit tranquillement la rue qui menait à la boutique de musique où il achetait d’ordinaire le matériel qui lui manquait. Du papier à musique, par exemple. Il ne composait pas souvent, il n’en avait pas le temps, mais se servait généralement de ce type de support afin de recopier les mesures qu’il peinait à mémoriser. Sa mémoire avait toujours été plus kinesthésique et visuelle qu’auditive et il avait parfois quelques difficultés à se rappeler de tous les accords s’il ne les visualisait pas clairement sur une partition. Or la lecture ralentissait bien souvent son jeu, un défaut qu’il tentait toujours de corriger.

Ses doigts tenaient encore le col de sa longue veste noire avec fermeté, afin d’empêcher le froid de s’y engouffrer, quand il franchit la porte de la boutique, et de son parapluie refermé s’échappèrent quelques gouttes lorsqu’il le secoua avant d’accrocher la partie recourbée à son poignet et de l’y laisser prendre mollement.

Rapidement, Jae Sun commença à chercher les précieuses feuilles de musique, se dirigeant par automatisme à l’endroit où celles-ci étaient habituellement entreposées. Pourtant, il eut beau chercher, jamais il ne parvint à mettre la main sur elles. Il y avait, dans cette boutique, une grande variété d’articles, du matériel de base à celui d’entretien, mais l’étudiant ne souhaitait pas s’attarder afin de ne pas être tenté, une fois encore, de ramener à la villa un instrument que ses parents n’auraient approuvé. Une guitare, par exemple.

Aussi loin que remontait sa mémoire, ses parents avaient toujours considéré l’instrument à corde comme un objet indigne de leur rang, un moyen de jouer de la musique accessible à ceux qui souhaitaient se prétendre mélomanes et qui, la plupart du temps, appartenait aux individus sans attaches et sans manières qu’ils se plaisaient tant à dénigrer. Avaient-ils raison, avaient-ils tort ? Les Kim étaient de toute façon enclins à la médisance, en particulier les plus âgés du trio.

Cela n’empêcha pas le regard du pianiste de se poser sur les instruments qui s’alignaient soigneusement sur le mur. Ils se présentaient en plusieurs formes, plusieurs couleurs, mais il ne s’était jamais intéressé plus que à ce qui les différenciait vraiment. À ses yeux, il s’agissait invariablement d’un ensemble de cordes et d’une caisse de résonnance, mais de cela, il n’en était même pas certain. Les connaisseurs auraient été plus à même de lui expliquer les particularités de chaque instrument, mais il craignait de vouloir céder à la tentation par la suite, s’il venait à s’attarder un peu trop sur le sujet.

Ce n’est qu’en arrivant au bout du rayon que l’étudiant remarqua la présence d’un autre client et marqua un temps d’arrêt en sentant son cœur se serrer d’appréhension. La mélodie des Kim était une fois encore à l’ouvrage. On n’a pas idée de se présenter comme ça dans un lieu public, lui souffla la voix de sa mère. Qu’apportaient ces cheveux rouges et ce pantalon à moitié déchiré ? Jae Sun décida rapidement de passer à côté de cet inconnu et poursuivit sa recherche sans même prendre la peine de lui adresser un bonjour, puisqu’il n’en aurait de toute façon pas été digne. Ses parents ne l’auraient pas fait à sa place.

Lorsqu’il parvint au comptoir de l’établissement, le fils Kim y posa les yeux, mais n’eut hélas pas la chance d’y trouver un vendeur. S’il ne souhaitait pas continuer à chercher ses feuilles de portées en vain, il allait devoir attendre. Une minute, trente, une heure, il s’en moquait, tant qu’il ressortait avec ce qu’il était venu chercher, ou au moins en l’ayant commandé. C’est pourquoi, les yeux posés sur les différents livres de partitions qui trônaient dans la vitrine, il commença à tapoter délicatement, du bout des doigts, la surface qui se trouvait au-dessous, attendant le retour de l’employé qui allait, en toute logique, pouvoir l’aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 510
Date d'inscription : 05/06/2016
Age : 25
Situation : bisexuel ; célibataire endurci. éternel insatisfait.

Choi Yun Seong
MessageSujet: Re: WHO IS THIS GUY ? (YUN+SUN) + FINI   Mer 8 Juin - 18:41


who is this guy ?
C'était son univers, le monde dans lequel il aimait se perdre. Il n'écoutait plus, peu importait le nombre de personnes qui pouvaient passer à côté ou derrière de lui dans ces moments-là, il était déjà parti. Les guitares devant lui donnaient l'impression de se présenter, de se montrer sous leur plus beau jour. Il glissa vaguement ses doigts sur le bois vernis d'une acoustique, caressant du bout de son ongle court la corde, qui émit un son très léger, mais distinct et clair. Ses oreilles étaient satisfaites, bien plus qu'on ne pourrait l'imaginer. Il était comme un paumé sans sa drogue lorsqu'il ne pouvait plus jouer, mais l'envie de toucher d'autres peaux colorés le démangeaient. Malheureusement, il ne pouvait acheter un piano, ou un synthétiseur, parce que ces instruments étaient bien au dessus de ses moyens, et puis … Où allait-il trouver la place ?

Il eut une pensée mélancolique pour son tuteur ; sa chambre qui dormait silencieusement tous les jours, depuis presque trois ans. Cette même pièce qu'il n'ouvrait que très rarement, seulement lorsqu'il devait la nettoyer de fond en comble. Il ne s'était pas encore détaché des vêtements de cet homme, toujours accrochés aux cintres d'une armoire close. Peut-être devrait-il y mettre son nez. Un jour. Il soupira bruyamment en reportant son attention sur une guitare électrique, aux couleurs vives. Rouges. Comme ses cheveux rebelles et ondulés sur son crâne. D'ailleurs, cela devenait de pire en pire avec la pluie qui avait coulé sur son front, malgré sa capuche.

Il tourna les talons, afin de regarder dans la boutique, histoire d'apercevoir une silhouette. Ses yeux en captèrent bien une, mais ce n'était pas celle qu'il avait l'habitude de voir dans les rayons. Il était petit, aux cheveux ébènes, un regard de chiot perdu et une allure soignée. Ah, il n'aimait pas vraiment ce genre de personnes. Hautaines, effrayées devant des personnes de rangs inférieurs, parce qu'ils ne sont pas dans les normes. Parce qu'ils ne se plient pas forcément aux mêmes règles qu'eux. Yun Seong ne le regardait pas forcément méchamment, mais son regard semblait vide de sentiments. Comme un vieux chien lassé de vivre et de voir la même foule sans arrêt.

Pourtant, avec ce type, qui devait certainement avoir son âge, il n'avait pas envie de se fier aux préjugés. On lui avait apprit que le bénéfice du doute était à prendre au sérieux, alors il prit sur lui, et s'approcha de l'accueil. Il entendit des claquements réguliers sur le comptoir, et ses yeux suivirent la source du bruit. Des doigts fins, presque féminins s'impatientaient en émettant des sonorités peu supportables pour les oreilles de Yun Seong. Il posa sa large main aux côtés de celle de l'inconnu, sans avoir l'air aimable, ni même accueillant, mais pourtant, il ne lui voulait rien de mal. Il attendait également l'arrivée du vendeur qu'il connaissait, et peut-être taper la causette avec l'autre client, en attendant que ça passe. Mais il ne savait pas trop quoi faire, ou quel mot prononcé, alors il garda le silence, les yeux perdus dans le vide.
GOYANGI


the way you cry, the way you smile. naege eolmana keun uimiin geolkka ? Hagopeun mal, nohchyeobeorin mal. Gobaekhal tejiman geunyang deureoyo I’ll sing for you. Geunyang hanbeon deutgo useoyo
exo, sing for you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 05/06/2016
Age : 24
Situation : célibataire.

Kim Jae Sun
MessageSujet: Re: WHO IS THIS GUY ? (YUN+SUN) + FINI   Mer 8 Juin - 20:36

Les gens peuvent être incroyablement hostiles envers des personnes qu’ils ne connaissaient pas, et ce sans la moindre raison. À ce niveau, Jae Sun tenait malheureusement beaucoup de ses parents, et n’était généralement pas le dernier à jeter un regard en biais à ceux dont il ignorait tout, à partir du moment où il pensait que ces derniers étaient capable du pire à son égard. Son hostilité à lui était l’indifférence qui, même si l’on pouvait aisément l’oublier, était particulièrement difficile à accepter dans certaines circonstances. Il ne la supportait pas lui-même.

C’est pour cette raison qu’il observa d’un regard distrait les instruments qui pendaient au mur pendant que ses doigts continuaient de marteler le pauvre comptoir qui n’avait rien demande. C’était plus correct que poser les yeux sur l’autre client qui se trouvait dans la boutique avec lui. Un soupir discret lui échappa d’ailleurs lorsqu’il constata que l’original ne semblait pas décidé à quitter les lieux, ce qui l’aurait particulièrement arrangé. À tous les coups, il préparait quelque chose. Un mauvais coup ou un vol, s’il avait dû parier. Mais si c’était la seconde option, il souhaitait sincèrement avoir quitté les lieux au moment où cela se produirait. Il n’avait pas envie d’être pris comme son complice. En plus il détestait attirer l’attention sur lui.

En cet instant, par contre, il aurait au moins souhaité attirer cette du vendeur qui, bien que le temps s’écoule, ne semblait pas vouloir revenir. Cela commençait à l’agacer et, alors qu’il s’efforçait de ne pas laisser paraître son mécontentement, Jae Sun jeta un œil au cadran de sa montre. Qu’il arrive ou pas, il ne s’attarderait pas plus de quelques minutes supplémentaires. Il avait tellement mieux à faire qu’attendre en vain, même s’il savait que les feuilles de portées étaient essentielles à son apprentissage. Dans le pire des cas, il pourrait toujours se débrouiller afin d’en obtenir autrement ; il y avait toujours un moyen, à l’heure des réseaux.

Un espoir le prit un instant, quand une main se posa non loin de la sienne, et le pianiste cessa de marteler le pauvre panneau de bois, auquel il n’aurait de toute façon jamais pu arracher une véritable note, et releva les yeux vers le nouvel intervenant, dont la vue lui noua automatiquement l’estomac en lui donnant une désagréable sensation de nausée. Ses yeux noisette marquèrent un temps d’arrêt sur le visage de l’inconnu qu’il avait remarqué un peu plus tôt, puis il fronça légèrement les sourcils en constatant qu’il n’avait pas l’air si âgé. Cela ne changeait rien. Il était de toute façon bizarre.

Sans avoir la certitude qu’il n’avait pas de mauvaises intentions, l’étudiant préféra faire un pas de côté afin d’éviter de s’attirer des ennuis, quels qu’ils soient. La proximité des autres n’était déjà pas une chose qu’il appréciait, bien au contraire. Pour se rassurer, Jae Sun saisit discrètement la manche de sa propre veste entre ses doigts et la serra doucement entre ces-derniers, l’une des nombreuses habitudes que la nervosité lui avaient données, avant de regarder de l’autre côté du comptoir en espérant voir arriver le visage familier du vendeur.

Et c’est alors qu’une pensée lui traversa l’esprit, écho fidèle des propos que tenaient ses parents, et il fronça un peu plus les sourcils alors que ses yeux se posaient de nouveau sur l’inconnu qui le côtoyait, et dont les cheveux rouges constituaient une véritable insulte aux codes qu’on lui avait inculqués. Comme ce dernier était plus grand de quelques bons centimètres, il s’efforça même de se tenir droit, plus qu’il ne le faisait déjà.  

« J’espère que vous comptez au moins attendre votre tour. »

Ainsi entra en jeu le Jae Sun donneur de leçon, qui croyait en son rang, avec son regard réprobateur et son ton aussi froid que s’il avait rendu un jugement de peine capitale. Son père se targuait si souvent de remettre à leur place les individus qui prenaient trop leurs aises, oubliant les codes et les règles de bienséance de la société, que la justesse de ce comportement n’était plus à remettre en questions à ses yeux. Pourquoi ne l’aurait-il pas fait, lui aussi ? Après tout, il était le premier à se présenter au comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 510
Date d'inscription : 05/06/2016
Age : 25
Situation : bisexuel ; célibataire endurci. éternel insatisfait.

Choi Yun Seong
MessageSujet: Re: WHO IS THIS GUY ? (YUN+SUN) + FINI   Jeu 9 Juin - 10:55


who is this guy ?
Yun Seong ne portait pas spécialement d’attention au deuxième client, qui était arrivé quelques minutes après lui. Il n’aimait pas vraiment qu’on le regarde de manière hautaine, ou qu’on le juge sur son apparence. Oui, il était rebelle dans l’âme, mais quelle importance ? Après tout, si l’on jugeait tout le monde de cette façon, des innocents seraient en prison pour ressembler à des terrorristes. Le bénéfice du doute, oui, mais pas à n’importe qui non plus. Yun semblait être le genre de personnes à parler simplement et facilement avec autrui, mais avec une méfiance cachée déconcertante. Il lui suffisait également de fréquenter une personne quelques temps, ou de l’observer longuement, pour la cerner. Et le jeune de son âge, dans cette boutique, n’avait pas l’air de faire exception à la règle.

Ce fut au moment où Yun Seong posa sa main sur le comptoir, non loin de celle de l’inconnu aux yeux de chiot, qu’il se perdit dans ses pensées. Il ne se sentait pas vraiment à l’aise en sa présence, et il remarqua que c’était le même sentiment qui prenait le jeune, car il recula un peu. Comme si Yun Seong avait une maladie contagieuse. Ou peut-être que pour cette catégorie de personnes, la foule inférieure ressemblait à un cancer. Qui fait peur, qu’on a envie de fuir, mais qui finalement, nous suit au quotidien, quoi qu’on fasse. Il secoua légèrement la tête pour reprendre ses esprits et jeter un coup d’œil à son voisin.

Ses cheveux noirs étaient propres, soignés, bien coiffés, pas comme sa chevelure de feu sur sa tête, qui ondulait outrageusement. Il releva les yeux sur un morceau de mèche colorée qu’il voyait pendre au-dessus de ses yeux avant de regarder dans le fond de la boutique, comme s’il était le seul être vivant de la pièce. L’ignorer était pour Yun Seong la meilleure des solutions, mais lorsqu’une voix particulière se frotta à ses oreilles, il fronça les sourcils.

Du haut de son mètre quatre-vingt-sept, il fixa le brun dans les yeux. Sa supériorité se lisait sur les traits de son visage, et Yun Seong resta quelques secondes à l’observer sans rien dire. Il pouffa de rire devant cette expression. Il n’avait pas l’habitude de ce genre de répliques, encore moins de ces personnes. Généralement, ils se contentaient de fuir, de ne rien dire et d’en finir au plus vite. Mais lui avait le courage de chercher la petite bête. « SERIEUSEMENT ? » Il ne pouvait s’empêcher de rire des mots de ce gringalet. Yun était plutôt étonné de son audace, et amusé par la nature de la conversation.

Le visage de son vis-à-vis était fin, presque trop féminin, d’ailleurs Yun Seong se demanda s’il n’était pas gay. Il essaya de l’imaginer avec une fille type, de bonne famille, qui se tient bien, qui se coiffe avec des élastiques discrets, et qui porte des sacs à main de marques, tout en tenant un portable à la coque affreusement rose à la main. Non, vraiment, il ne le voyait pas du tout avec une nana, mais pas non plus avec un type de mecs en particulier. Il lui faudrait un homme plus âgé, peut-être, avec un certain caractère, qui le décoince un peu. Yun Seong ferma les yeux quelques secondes en secouant la tête, ce qui voulait dire « t’es abruti mon pauvre ». Les pensées de Yun Seong allait vraiment loin parfois, c’était incroyable.
GOYANGI


the way you cry, the way you smile. naege eolmana keun uimiin geolkka ? Hagopeun mal, nohchyeobeorin mal. Gobaekhal tejiman geunyang deureoyo I’ll sing for you. Geunyang hanbeon deutgo useoyo
exo, sing for you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 05/06/2016
Age : 24
Situation : célibataire.

Kim Jae Sun
MessageSujet: Re: WHO IS THIS GUY ? (YUN+SUN) + FINI   Jeu 9 Juin - 20:34

Peu importait à Jae Sun de savoir ce que contenait la tête du garçon qui se trouvait dans la même boutique que lui. Avec sa chance, il s’agissait de plans obscurs dont il n’avait aucune envie de parler et, si c’était bien le cas, il avait tout intérêt à ne pas s’attarder sur place. Figurer sur la liste des victimes d’une attaque à main armée ne figurait pas dans son programme.

Mais alors que s’égrenaient les secondes, le vendeur semblait rester totalement introuvable, ce qui avait le don d’agacer le pianiste qui commençait doucement à perdre patience. L’espace d’un instant, il songea même à partir, mais se ravisa rapidement. Ce n’est pas parce que ce type était bizarre qu’il devait se sentir comme un animal que l’on prend en chasse : il était capable de surmonter cette situation, comme toute personne digne de son rang, membre de la société et parfaitement intégré.

Pourtant, cette pensée avait beau lui traverser l’esprit, Jae Sun ne parvenait à se débarrasser du désagréable sentiment d’oppression qui lui nouait les tripes. Le regard des autres, l’opinion qu’on avait de lui, il les ressentait un peu trop fortement et craignait toujours que l’on remarque son malaise. Son humeur était instable.

En quelques secondes, il pouvait passer d’un profond sentiment de confiance à une impression d’insécurité dévorante. Vice-versa. Son esprit agité l’empêchait de réaliser que rien de dangereux ne se produisait et, en un réflexe de défense quasi-animal, la bête acculée, soi-disant civilisée réagissait comme n’importe quel autre créature l’aurait faite : par l’attaque. Et il était évident que ses propos, même s’ils étaient prononcés dans une langue trop châtiée, n’avaient rien d’amical ou d’avenant. Il se sentait mieux ainsi, à l’abri derrière ses modèles.

Il passa une main lasse dans sa chevelure de jais afin de replacer une mèche qu’il imaginait rebelle, sans doute à cause de l’image que lui renvoyait l’homme qui se trouvait face à lui et qui, selon ses hypothèses, ne pouvait se servir d’un peigne comme tout le monde. Ni d’un parapluie, à en juger par l’état de ses vêtements. Très attaché à ses apparences, c’était une situation dans laquelle Jae Sun n’aurait pas supporté de se retrouver : un Kim devait en toutes circonstances se trouver présentable, poli et distingué. Un tel manque de classe était proscrit.

Et comme pour lui prouver que ses petites théories étaient vraies, le rire de son interlocuteur parvint à ses oreilles et le contraignit à réprimer un soupir alors que ses sourcils froncés formaient une ridule au milieu de son front. Il avait failli détourner le regard, un peu plus tôt, incapable de soutenir celui de l’autre rouquin, mais ce n’était pas ainsi qu’il aurait pu affirmer son autorité, s’il en avait seulement.

« Ai-je dit quelque chose de drôle ? »

Pourquoi aurait-il dû tourner les talons et partir sans demander son reste, s’il avait raison ? Le manque de respect évident dont faisait preuve cet individu eut le don de l’agacer et, bien que celui-ci ne le regarde plus, Jae Sun garda les yeux rivés sur lui quelques secondes durant.

S’il avait dû parier, l’étudiant aurait affirmé que ce garçon était un drogué, un de ceux que ses parents désignaient comme des déchets humains, car ils n’en possédaient plus que le nom. C’était l’une des raisons qui le poussait à craindre les ruelles, à préférer les allées, lorsqu’il devait se déplacer à pied. Qui d’autre aurait eu l’idée stupide de colorer ses cheveux d’un rouge aussi vif, disgracieux ? C’était la seule chose qu’il voyait, à l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 510
Date d'inscription : 05/06/2016
Age : 25
Situation : bisexuel ; célibataire endurci. éternel insatisfait.

Choi Yun Seong
MessageSujet: Re: WHO IS THIS GUY ? (YUN+SUN) + FINI   Ven 10 Juin - 15:09


who is this guy ?
La conversation de ces inconnus ne commençait visiblement pas bien. De loin, l’on pouvait croire qu’ils plaisantaient, que Yun Seong charriait le plus petit, mais il n’en était rien. Il y avait clairement une tension palpable entre ces deux personnages, mais Yun Seong avait connu pire que ce genre de cas, alors il n’en était pas du tout affecté. Ou très peu. Il éprouvait presque un sentiment de respect pour ce jeune qui lui tenait tête. En vérité, en premier lieu, il ne s’attendait pas à entendre sa voix, mais plutôt le voir attendre encore un peu avant de fuir loin de lui. Yun avait l’habitude des regards fuyants, ou qu’on le fixe avec insistance parce qu’il avait une couleur de cheveux décalée, ou tout simplement parce que ses vêtements étaient bizarres. Un gamin le lui avait dit un jour, qu’il était « cool », certainement parce qu’il avait l’audace de se dresser contre les codes.

La boutique était calme, personne n’y entrait, ni n’en sortait, mais quelle importance. L’attention du rebelle aux mèches de feu était focalisée sur le stéréotype humain qui lui faisait face. Cette marionnette stricte, aux allures d’enfant qui découvre le monde. Voilà comment Yun Seong voyait cette personne ; pour lui, l’autre n’avait encore rien vu de la réalité des rues, probablement trop couvé par des parents sévères qui lui mettent des œillères depuis son plus jeune âge. Colorer ses cheveux n’est pas bien ; mettre des vêtements esthétiquement craqués ne rentre pas dans les normes … C’était comme s’il se voyait depuis les yeux de cet homme et qu’il était dans sa tête.

Son sourire ne s’effaçait pas, au contraire, son insolence légendaire se lisait sur les traits de son visage. Insolence qu’il ne prenait que lorsqu’on lui cherchait des poux, alors qu’il se tenait tranquille. Il n’avait rien demandé lui, même s’il aurait voulu faire la conversation en attendant le vendeur qui se faisait plus long que d’ordinaire. Après avoir chassé ses stupides pensées, Yun Seong s’amusa à le fixer avec intensité, sans jamais le lâcher du regard, sans vaciller. Il n’avait pas envie de fuir ses yeux, au contraire, il semblait même s’être perdu dedans le temps d’un instant. Jusqu’à ce que de nouveau, la voix du plus petit se fasse entendre.

S’il savait tout ce qu’il y avait dans la tête de Yun Seong, il serait loin. Et depuis longtemps déjà. Pas sûr même qu’il serait rentré dans la boutique en entendant tout le boucan qu’il s’y passait là-haut. Il avait envie de répliquer, de passer le temps, et rien de tel que de la provocation pour continuer la conversation. « PROBABLEMENT PAS MAIS MOI, ÇA M’AMUSE. N’EST-CE PAS UN DROIT ? » Il posa cette question en penchant un peu la tête, comme s’il réfléchissait lui-même à ses permissions. Il n’avait pas peur des réactions du chiot perdu, mais les attendait plutôt impatiemment. Ses sourcils froncés sur son visage féminin prouvaient déjà à Yun Seong que cette conversation l’agaçait. Ou tout du moins, ne le laissait pas de marbre.

Leurs yeux ne se quittaient pas, se défiant l’un l’autre, mais Yun Seong décida de ne pas en rester là. Il glissa sa main sur le bois du comptoir pour se rapprocher du plus jeune, avec un petit sourire en coin. « MAIS … JE SUIS LE PREMIER A ÊTRE ENTRÉ ICI, DONC TOI SEUL DEVRAS ATTENDRE TON TOUR. »
GOYANGI


the way you cry, the way you smile. naege eolmana keun uimiin geolkka ? Hagopeun mal, nohchyeobeorin mal. Gobaekhal tejiman geunyang deureoyo I’ll sing for you. Geunyang hanbeon deutgo useoyo
exo, sing for you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 05/06/2016
Age : 24
Situation : célibataire.

Kim Jae Sun
MessageSujet: Re: WHO IS THIS GUY ? (YUN+SUN) + FINI   Ven 10 Juin - 17:11

Par nature l’homme a peur des choses qu’il ne connaît pas. Il craint l’obscurité tant qu’il n’a allumé la lumière, il craint le chien qui grogne avant de l’avoir apprivoisé, tout comme il craignait le feu avant d’apprendre à l’allumer. Mais alors que certains cherchent à démêler les mystères, d’autres se bornent à les rejeter, à les considérer comme nocifs. Ces derniers, malheureusement, ne sortent jamais de leur zone de confort et ne s’enrichissent jamais ou, lorsqu’ils le font, réalisent qu’ils ont perdu un temps fou à tourner en rond, à courir après leur queue, après une perfection qui n’existe que dans leurs fantasmes les plus fous, car eux-mêmes n’arriveront jamais à l’atteindre.

Mais on aurait pu faire mille leçons de morale à Jae Sun, cela n’aurait rien changé au regard qu’il posa sur l’étranger qui lui parlait, aux yeux noisettes de l’enfant riche qui restèrent un moment ancrés aux mèches écarlates et désordonnées de cet homme, qui lui donnaient un profond sentiment d’insécurité, comme si elles avaient été autant de flammes capables de le brûler vif. Il avait l’impression d’étouffer et, pour empirer le tout, il fallait évidemment que cet imbécile ne cesse de sourire et de l’observer. C’était la goutte en trop et il n’avait pu s’empêcher de reprendre face à ce comportement qui constituait une véritable insulte à sa personne.

Il n’avait rien dit de drôle, ne souhaitait pas passer pour le clown de service, mais ce débraillé ne semblait pas mesurer l’ampleur de son impolitesse. C’est peut-être justement ce qui lui manque, pensa-t-il, une conscience. J’aurais profondément honte à sa place. Mais plutôt que de laisser entendre cette opinion, il se contenta de rouler ses lèvres l’une contre l’autre et de toiser son interlocuteur, qui fut plus rapide que lui pour reprendre la parole.

« Un droit ? »

Se moquer des autres ? Jae Sun commençait sérieusement à se demander où il avait été éduqué. Mais à peine avait-il soufflé ces mots qu’il vit l’autre garçon s’approcher et fit un pas en arrière en manquant de trébucher sur le bord d’une étagère qui se trouvait dans son dos. Il se rattrapa rapidement au comptoir, en évitant de justesse de s’accrocher à la seule personne qui se trouvait en sa compagnie, avant de relever les yeux vers cette dernière, plus agacé que jamais par ses propos.

« Vous étiez encore dans les rayons, ne soyez pas ridicule. »

Le dire, c’était admettre qu’il l’avait vu, mais cela n’importait désormais plus à l’étudiant dont le ton était soudainement devenu plus sec. Il détestait se sentir diminué, et c’était précisément ce sentiment désagréable que lui donnait l’autre client, dont il s’efforçait encore de soutenir le regard.

« De plus je ne vous ai jamais autorisé à me tutoyer. C’est un manque de respect. »

Mais sous le poids insoutenable des yeux sombres de cet inconnu, il ne put tenir bien longtemps et reposa le regard sur le comptoir qui se trouvait à leurs côtés, puis sur la porte de l’arrière-boutique qu’il souhaitait voir s’ouvrir pour laisser entrer le vendeur qui commençait à trop s’attarder. Dans un instant, il partirait. Cette situation le mettait mal à l’aise, plus qu’il ne pouvait le supporter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 510
Date d'inscription : 05/06/2016
Age : 25
Situation : bisexuel ; célibataire endurci. éternel insatisfait.

Choi Yun Seong
MessageSujet: Re: WHO IS THIS GUY ? (YUN+SUN) + FINI   Sam 11 Juin - 11:55


who is this guy ?
Après tout, Yun Seong n’avait absolument pas tort. Il était arrivé le premier, donc il pouvait bien se permettre de demander des renseignements avant le plus petit. Mais le rouquin s’en fichait pas mal en fait, il ne voulait que le provoquer un peu. Parce que voir les réactions d’un saint comme celui-là, à la limite de l’outrance, était vraiment amusant. Il aimait particulièrement rabaisser ce type de personnes, se pensant supérieur aux autres, regardant de haut les plus démunis. Yun ne le montrait pas, mais il n’était pas spécialement pauvre. Il avait un style bien à lui, certes, mais son appartement était grand et spacieux, en plus d’être clean et rangé. Rien ne traînait sur le sol, ni sur les meubles, la poussière était toute aussi rare que des poubelles archi pleines, qui débordent. Qu’importait finalement, puisque le monde d’aujourd’hui se fiait aux préjugés et aux apparences.

S’amuser était un droit, tout comme respirer, et se moquer des autres en était un, à égalité avec l’empathie. Rire d’un inconnu n’était pas méchant en soi, Yun Seong n’avait pas le fond mauvais, loin de là, mais il n’appréciait pas forcément que l’on dénigre les plus « faibles », alors donner une petite leçon à ce jeune homme bien habillé ne devrait faire de mal à personne. Lorsqu’il s’approcha du brun, il remarqua son mouvement de recul, peut-être même avait-il les jambes flageolantes, et cela ne donna que plus de confiance à Yun, qui jubilait à l’idée de le faire flipper. Il ne fit aucun commentaire sur le fait qu’il manqua de trébucher, mais ses yeux brillaient tellement de malice, que l’autre devait bien s’en rendre compte.

Il l’écouta avec attention une nouvelle fois. Certes, il était encore dans les rayons, mais cette réplique lui confirma que l’autre l’avait bien remarqué en entrant, et que par conséquent, oui, Yun Seong était bien le premier dans la boutique. Il esquissa un nouveau sourire, juste avant que son expression devienne sérieuse. Comme s’il venait d’apprendre une très mauvaise nouvelle. Il fixa avec insistance le visage du seul autre être vivant de la pièce, sans plus rien dire, réfléchissant intensément à ce qu’il allait bien pouvoir répondre. Puis il s’inclina poliment, la tête rivée vers le sol, ses cheveux longs cachant sa face. « JE VOUS PRIE D’EXCUSER MON IMPOLITESSE, JE SUIS VRAIMENT NAVRÉ. » Sa voix était calme, et sans hésitation.

Un silence plana dans la boutique quelques secondes,  juste avant que le visage de Yun Seong se relève vers le petit brun, avec un sourire narquois aux lèvres. « C’EST CE QUE JE DEVRAIS DIRE POUR QUE SA MAJESTÉ ME PARDONNE ? » Son regard noir s’ancra dans celui du dit « sa majesté » en face de lui. Ses mèches humides sur son front lui donnaient, plus que jamais, un air rebelle à en faire frémir le plus terrible des loups. Il se redressa sans plus tarder, avant que la porte de l’arrière-boutique ne claque dans leur dos. Son attention se focalisa un instant sur le vendeur qui arrivait, il le salua d’un bref sourire avant de détourner de nouveau les yeux sur l’efféminé. « JE TE LAISSE LA PLACE MAJESTÉ »

Sans un autre regard, il contourna la silhouette mince qui n’avait pas bougé depuis plusieurs secondes, avant de remettre sa capuche sur sa tête et de sortir, pour affronter la pluie à nouveau.
GOYANGI


the way you cry, the way you smile. naege eolmana keun uimiin geolkka ? Hagopeun mal, nohchyeobeorin mal. Gobaekhal tejiman geunyang deureoyo I’ll sing for you. Geunyang hanbeon deutgo useoyo
exo, sing for you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 05/06/2016
Age : 24
Situation : célibataire.

Kim Jae Sun
MessageSujet: Re: WHO IS THIS GUY ? (YUN+SUN) + FINI   Sam 11 Juin - 15:44

Il y avait dans le comportement de cet inconnu, quelque chose de vraiment désagréable. Jae Sun n’aurait pu dire s’il l’avait imaginé ou si c’était la réalité, mais il ne parvenait à se montrer aussi sûr de lui qu’il l’aurait souhaité et, au contraire, avait l’impression désagréable de sentir sa confiance en lui diminuer dramatiquement à mesure que les secondes s’écoulaient. Mais il ne pouvait l’empêcher. C’était un bébé qui tentait de grogner alors qu’il était trop jeune, qu’il n’avait l’expérience qu’un adulte comme son père possédait. Ses propos n’étaient que le miaulement timide d’un chaton qui se croyait lion.

Et c’est justement parce qu’il ne possédait pas de l’autorité de ses parents qu’il ne parvint à supporter plus longtemps le regard de l’autre garçon et se contenta d’en détourner le sien. Observer le comptoir, espérer le retour du vendeur était moins risqué. Cependant, une part de lui redoutait encore plus que le second client en profite pour lui causer du tort. Son esprit perverti par les paroles de ses géniteurs était à l’œuvre et transformait la moindre hypothèse en une vérité absolue et imminente. Il ne pouvait l’empêcher.

C’est alors que le rouquin s’inclina et provoqua à Jae Sun un bref froncement de sourcil. Il ne pensait pas que ses mots suffiraient à changer le comportement de cet original. Je suis peut-être plus fort que je le croyais, songea-t-il quand ses yeux noisettes se posèrent sur la chevelure rougeoyante, avant de déchanter en le voyant se relever. Le sourire qui s’était timidement étiré sur ses lèvres fines se fana instantanément et ses sourcils se rapprochèrent fortement. Il avait espéré, vraiment espéré.

Ses yeux fixèrent un instant les orbes sombres de son interlocuteur, tandis que sa gorge se nouait et lui laissait en la bouche un goût profondément amer. Ainsi réduit au silence, Jae Sun ne trouva rien à répondre à l’irrespectueux et se contenta de soutenir ce regard si lourd, en serrant la manche de sa veste entre ses doigts frêles, dont les ongles grattaient nerveusement le tissu. Il n’aurait fait qu’aggraver son cas en reprenant la parole.

Il n’était pas un seigneur, ne possédait aucun royaume. Pourtant, ses parents lui avaient toujours répété qu’il était supérieur aux autres, et qu’ils appartenaient tous les trois à une classe différente qui regroupait les personnes les plus distinguées et les mieux éduquées. Il était poli, bien élevé. Il pouvait parler la langue la plus correcte, sourire même lorsqu’il était énervé ou contrarié. Mais les trois quarts des personnes qu’il rencontrait n’étaient pas comme lui, et Jae Sun se sentait incapable de dire si elles étaient plus ou moins heureuses. De toute façon, il ne pouvait rien y changer. Il restait un Kim. Il était différent. Confus.

Le retour du vendeur sonna aux oreilles du pianiste comme une libération et, lorsque l’inconnu qui lui avait tenu compagnie durant d’interminables minutes reprit la parole, il sentit la boule qui lui entravait la gorge grossir un peu plus. Ses cils battirent rapidement quand ses yeux noirs revinrent sur lui, mais il resta immobile jusqu’à son départ, pour finalement déglutir avec difficulté tandis que ses doigts, endoloris d’avoir été autant sollicités, relâchaient la manche de sa veste.

Un silence tomba brièvement sur la boutique, rompu par la seule question que lui posa le vendeur et à laquelle l’étudiant ne parvint à répondre qu’après un moment qu’il passa à l’observer d’un regard absent. Des feuilles de portée. C’était tout ce qu’il était venu chercher. Mais il n’avait pas trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: WHO IS THIS GUY ? (YUN+SUN) + FINI   

Revenir en haut Aller en bas
 

WHO IS THIS GUY ? (YUN+SUN) + FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Séoul city :: Hongdae-