AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Kim Jae Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kim Jae Sun
Messages : 215
Date d'inscription : 05/06/2016
Age : 25
Situation : célibataire.

Kim Jae Sun
Kim Jae Sun Empty
MessageSujet: Kim Jae Sun   Kim Jae Sun EmptyDim 5 Juin - 0:38

Kim Jae Sun
« Please be happier than me. »
NOM DE FAMILLE :
Kim.
PRÉNOM(S) :
Jae Sun.
ÂGE :
22 ans.
DATE ET LIEU DE NAISSANCE :
5 septembre 1993 à Séoul.
NATIONALITÉ :
coréenne.
ORIGINES :
coréennes.
STATUT CIVIL :
célibataire.
ORIENTATION SEXUELLE :
homosexuelle hétérosexuelle, daddy’s watching me.
TRAVAIL/ETUDES ? :
étudiant en économie et commerce, suit des cours de musique plusieurs heures par semaine.
GROUPE DÉSIRÉ :
les étudiants.
Mon caractère de merde
Influençable. Qu’il le veuille ou non, si Jae Sun est devenu ce qu’il est aujourd’hui, c’est en grande partie parce qu’il a aveuglément fait confiance à ses parents et écouté leurs jugements, qu’il a ensuite pris comme la vérité absolue. Il a une fâcheuse tendance à se ranger à l’opinion d’autres personnes, bonne ou mauvaise, en particulier lorsqu’il ne connaît pas le sujet en question.

Mélomane. Depuis sa plus tendre enfance, Jae Sun rêve de devenir musicien. Ses parents n’ont jamais semblé accepter cette partie de lui et n’ont pas considéré sa volonté de faire de la musique comme une raison suffisante pour lui laisser entreprendre de véritables projets dans ce domaine. Il continue malgré tout à jouer dès qu’il en a l’occasion, en particulier au cours de ses leçons de piano et lorsqu’il n’est pas à la faculté.

Passionné. Les choses qu’il aime, il ne les fait jamais à moitié. Il n’aime jamais à moitié non plus. Malheureusement, avec une famille comme la sienne, ce trait de personnalité n’est pas des plus simples à gérer.

Poli et obéissant, comme ses parents ne lui ont pas laissé commettre un seul pas de côté, il est passé par les nombreuses règles de politesse et de bienséance. Il n’est pas très habitué à jurer en public, bien qu’il en ait parfois la folle envie, et se contentera généralement d’un « idiot », s’il doit injurier quelqu’un. Et encore comme ça, cela reste rare. Préparez-vous aux « zut », « c’est bête » et autres jurons enrobés de sucre pour mieux les faire passer.

Hypocrite. Est-il vraiment surprenant qu’une personne polie en toutes circonstances, même lorsque quelque chose lui déplaît, soit qualifiée d’hypocrite ? Le sourire et les propos lénifiants sont devenus une véritable routine pour Jae Sun lors de la plupart de ses interactions. Évidemment, il n’en est pas de même lorsqu’il rencontre les personnes que ses parents dénigrent si volontiers.

Entêté, et c’est ce trait de caractère précis qui lui a permis de s’inscrire aux cours de piano qu’il chérit tant. Il a insisté, marchandé, il s’est montré profondément déterminé, tellement que ses parents n’ont pas pu résister. Tant qu’il sera convaincu d’avoir raison, il y a peu de chances de le faire changer d’avis sur un sujet donné, à moins de vraiment s’accrocher.

Confus. S’il y a bien une chose que l’on peut remarquer en discutant avec lui, c’est qu’il est à mi-chemin entre la route qu’on lui présente et la dérive. Ses parents sont tout pour lui, ils veulent le rendre heureux. Mais est-il vraiment heureux ? Évidemment, puisque ses parents le souhaitent. Sinon, pourquoi continuerait-il ? Il se retrouve souvent à douter de ce qu’il fait.

Sur la défensive. On ne s’en prend pas aux Kim sans manquer de s’attirer les foudres de leur fils. Il n’est pas forcément conscient du point auquel ils parasitent son existence et ses décisions, et comme il porte en permanence le masque qu’ils lui ont forgé, il lui arrive de se montrer particulièrement distant ou réticent à l’idée de parler. Il n’est pourtant pas bien méchant.

Peureux, et un peu coincé. Ses parents l’ont toujours surprotégé, ce qui l’a en quelque sorte affaibli avec le temps. Alors qu’à son âge il serait normal d’avancer tout seul, comme un grand, il a tendance à se reposer un peu trop souvent sur papa et maman, financièrement ou socialement parlant. Il a peur de la nouveauté et, même s’il aimerait parfois voir autre chose que ce que son mode de vie actuelle l’autorise à découvrir, il préfère éviter d’être trop aventureux.

Généreux. Chassez le naturel, il reviendra au galop. Il n’est pas rare que Jae Sun cherche à faire plaisir à ceux à qui il tient, quand bien même ses parents ne sont pas toujours d’accord. Il partagera volontiers ce dont il dispose. À condition, néanmoins, que papa et maman ne soient pas dans les environs.

Ma petite histoire
Dans la salle à manger de la résidence des Kim, un lourd silence régnait. L’attention de Jae Sun fut attirée par la voix de ses parents qui discutaient dans la pièce voisine, alors qu’il récupérait ses partitions posées sur le grand piano qu’ils avaient fait installer. Vérifiant qu’aucune page ne manquait, il les écouta partager, comme c’était bien souvent le cas, des opinions arrêtées, des idées qu’il avait fini par accepter à force de les entendre.

Faire partie de leur « classe » n’était pas une chance, leurs ancêtres s’étaient battus pour arriver là. Ceux qui le méritaient avaient des privilèges, les autres n’en étaient tout simplement pas dignes. Ce n’est pas en agissant librement que l’on parvenait à devenir quelqu’un. Pour cela, il fallait accepter de n’être personne, ne pas être un « original », comme ils aimaient tant les nommer, et se plier aux règles afin de grimper dans la hiérarchie. Faire ce que tant d’autres faisaient, mais en mieux. Lui aussi, il devait passer par là.

Dans cette maison à la chaleur rassurante, Jae Sun s’était pourtant toujours senti à sa place. Il avait depuis le jour même de sa naissance bénéficié de l’amour de ses deux parents qui l’avaient élevé, nourri, chéri. Toutes les bonnes choses que l’on aurait pu imaginer pour un enfant, il les avait connues. Les chansons à son chevet, les mots doux de sa mère qui essayait de le rassurer lorsqu’il avait peur du noir, qu’il craignait qu’un monstre ne sorte soudainement de son armoire pour le dévorer. On lui avait appris à marcher, à parler, à se présenter. Les règles étaient peut-être strictes, mais on l’aimait, on le lui montrait. Comment s’en plaindre ?

Comme il n’avait ni frère, ni sœur, Jae Sun avait toujours plus de difficulté à échapper à la surveillance de ses parents mais, par chance, il n’avait jamais été rebelle. Au contraire, il s’était volontiers plié aux exigences de ses géniteurs, acceptant toutes leurs règles de politesse, qu’elles lui semblent excessives ou non, à partir du moment où il avait été en âge de penser et parler. Il ne partait jamais sans un merci, ne blessait sans un pardon. Qu’il le pense ou non était une toute autre question, ses parents le lui répétaient sans cesse. Ils étaient des faussaires dans l’âme et, bien malgré lui, il était devenu leur apprenti.

Les années s’étaient ainsi écoulées et l’enfant était devenu adolescent, était devenu homme. Mais puisque la théorie ne changeait rien à la pratique, Jae Sun était resté parfaitement docile, obéissant à ceux qui souhaitaient le meilleur pour lui, qui voulaient le voir réussir à tout prix. C’étaient ce qu’ils disaient. Il avait entrepris des études en économie et commerce, comme le souhaitaient ses parents. Mais il leur avait suffisamment tenu tête pour ne pas devoir abandonner sa propre passion. C’est ainsi qu’était arrivé leur marché : il allait au bout de son cursus et, tant qu’il ne travaillait pas, ils lui permettaient de suivre des cours de musique en parallèle. Trop désireux de satisfaire la mégalomanie malsaine dont ils souffraient indubitablement, ses parents n’avaient pas résisté bien longtemps et avaient inscrit leur fils à un cours de piano, car il n’était malgré tout pas question que leur fils « se mette à jouer d’un instrument sans prestige ni raffinement ». Cette condition ne l’avait pas fait plier, et c’est ainsi qu’il avait commencé.

Une à une, jour après jour, Jae Sun avait vu défiler les clés en s’installant devant ce piano. Des clés de Fa, des clés de Sol, qui lui soufflaient sans cesse : do ré, do ré. Comme la prison dans laquelle il était enfermé. D’interdits il n’avait connu que les jeux, surveillé de près par sa mère qui, assise à ses côtés, suivait du regard ses doigts qui couraient sur le clavier, sans savoir après quoi. Jae Sun lui-même l’ignorait, il avait l’impression de ne pas trouver ce qu’il cherchait. Il était comme ces notes : coincé entre des lignes déjà tracées, parfaitement droites, avançant aveuglément au rythme d’un morceau qu’on avait composé pour lui à l’avance, mais auquel il n’avait contribué. Une mélodie sans âme : l’hymne de la famille Kim.

Et pourtant, il arpentait encore les couloirs de cette maison, écoutait avec attention les propos de son père qui partageait avec lui ses centres d’intérêt, ses points de vue biaisés, visiblement sans aucun désaccord. Aucun ? Non, c’était faux. Comme tous les apprentis, Jae Sun avait lui aussi connu quelques fausses notes, des erreurs. La sienne était la pire qui aurait pu exister aux yeux de ses parents et, en bon faussaire, il s’était débrouillé pour la dissimuler.

La vérité, c’est qu’il n’en aimait aucune. Pas même les plus belles, pas même les plus gentilles. Aucune. Cela faisait un bon moment qu’il en était au courant, qu’il l’avait compris, mais il savait que ses parents, eux, ne l’admettraient jamais. Il avait bien songé à leur dire, mais aussitôt leurs voix avaient empli son esprit de propos acerbes, logiques, bien trop logiques pour qu’il les remette en question. Alors il avait paniqué. Il avait trouvé quelqu’un pour un temps, avait laissé ses parents croire ce qu’ils souhaitaient, sans jamais parvenir à s’attacher à cette fille, tout du moins pas comme il l’espérait. Et, quand elle en avait eu marre, elle était partie, au plus grand soulagement de l’étudiant. Il avait environ dix-sept ans.

Et à partir de ce moment-là, sa vie avait commencé à changer. D’accords en dissonances, Jae Sun avait continué à jouer en maintenant un tempo qui n’était plus le sien. Les cours que ses parents aimaient temps étaient devenus à suivre, il avait commencé à douter de ce qu’il faisait, mais ne s’était pas arrêté. Il était différent de ses parents, cependant il restait leur fils. Les décevoir était dès lors inconcevable. Pourtant sans qu’il en ait conscience, la mélodie monotone qui résonnait en lui avait changé. C’était un morceau bien différent que chantait, tantôt forte, tantôt piano, un petit oiseau doucement étouffé par son étau.
PSEUDO :
Sigye.
ÂGE :
21.
Depuis combien de temps tu RP ? :
trèèèèès longtemps.
UN PETIT TRUC À NOUS DIRE ? :
soyez gentils avec moi s'il vous plaît.  nemo  
Code:
<div class="GV">Byun Baek Hyun</div> → Kim Jae Sun
<div class="GR">Nom célébrité fille</div> → Nom Prénom personnage

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité
Kim Jae Sun Empty
MessageSujet: Re: Kim Jae Sun   Kim Jae Sun EmptyDim 5 Juin - 0:41

Welcome mon bichon halo

Y'en a du monde ce soir haha

J'espère que tu vas t'amuser parmi nous, bon courage pour ta fiche bee
Revenir en haut Aller en bas
Shin Soo Kyung
Messages : 184
Date d'inscription : 25/05/2016
Age : 33
Situation : marié

Shin Soo Kyung
Kim Jae Sun Empty
MessageSujet: Re: Kim Jae Sun   Kim Jae Sun EmptyDim 5 Juin - 1:33

Baekhyun, l'homme à la bouille de bébé ♥️
Qu'est-ce qu'il est beau cet enf... hide
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiiiche bong



got me looking so crazy right now
When you leave I'm begging you not to go. Call your name two or three times in a row. Such a funny thing for me to try to explain how I'm feeling, and my pride is the one to blame. Your kiss got me hoping you'll save me right now...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Townsend Adam
Messages : 182
Date d'inscription : 02/04/2016
Age : 29
Situation : Divorcé de l'amour

Townsend Adam
Kim Jae Sun Empty
MessageSujet: Re: Kim Jae Sun   Kim Jae Sun EmptyDim 5 Juin - 2:20

Mon dieu cette bouille, je ne peux qu'approuver ce choix de vava (et pis votre pairing bee)

N'hésites pas a venir nous voir si tu as des questions mon chaton et bon courage pour ta fiche coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Im Sung Young
Messages : 468
Date d'inscription : 26/05/2016
Age : 24
Situation : Hm... Compliqué

Im Sung Young
Kim Jae Sun Empty
MessageSujet: Re: Kim Jae Sun   Kim Jae Sun EmptyDim 5 Juin - 3:45

Heey o/

Bienvenueuh parmi nous bee

Hwaintin' pour le reste de ta fiche


Oh baby love me do
It could be poison, at this ecstatic addiction everyone goes crazy. You’re a bit different girl like a diamond, you are shining girl I’m crazed by your glittering light I don’t want to lose you my whole body trembles ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laadysworld.tumblr.com
Han Min Yeon
Messages : 332
Date d'inscription : 02/04/2016
Age : 27
Situation : Mariée à un comateux XDDD

Han Min Yeon
Kim Jae Sun Empty
MessageSujet: Re: Kim Jae Sun   Kim Jae Sun EmptyDim 5 Juin - 4:42

Iaorana :coucou:
J'aI hâte de voir ce que ton personnage va nous offrir comme rebondissement bee
Fight pour ta fiche, la force minionesque est en toi cham



En faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d'en faire autant.  — Nelson Mandela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jang Taek Hyeon
Messages : 80
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 30
Situation : Célibataire

Jang Taek Hyeon
Kim Jae Sun Empty
MessageSujet: Re: Kim Jae Sun   Kim Jae Sun EmptyDim 5 Juin - 10:31

ET un bacon huhuhu :pppp

Bienvenue !!!

bon courage pour ta fiche et

surtout amuse toi bien parmi nous ♥️

blbl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Jae Sun
Messages : 215
Date d'inscription : 05/06/2016
Age : 25
Situation : célibataire.

Kim Jae Sun
Kim Jae Sun Empty
MessageSujet: Re: Kim Jae Sun   Kim Jae Sun EmptyDim 5 Juin - 11:55

Dae Ho + Merci! J'espère aussi. bong

Soo Kyung + Cet enf...ant? enf...lure? Je vais prendre la bonne option, j'existe pour être aimé. bee Merci ! heart

Ki Hyun + Approuve, approuve, j'approuve aussi bee Merci heart je viendrai me lover sur ton ventre si j'ai une question. Je ronronne fort, fais gaffe!

Sung Young + Merciii jolinette heart (c'était le surnom nul... pardonne-moi xD)

Min Yeon + Merci! Je vais essayer de mobiliser ma force minionesque pour conquérir le monde (oui bon, on peut rêver?) bee

Taek Hyeon + Me regarde pas comme ça, ça m'impressionne. Merci ! Kim Jae Sun 1537903524

Je fais au plus vite! heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité
Kim Jae Sun Empty
MessageSujet: Re: Kim Jae Sun   Kim Jae Sun EmptyDim 5 Juin - 13:32

J'AI PAS DIS BONJOUR OMG hoh

Bienvenue sur ADIS jeune poussin ! bee
J'espère que tu te plaira parmi nous coeur

Bon courage pour l'écriture de ta fiche ! Et comme Ki Hyun l'a dit ; si tu as besoin, la messagerie des admins t'es ouverte ! hnw
Revenir en haut Aller en bas
Shin Soo Kyung
Messages : 184
Date d'inscription : 25/05/2016
Age : 33
Situation : marié

Shin Soo Kyung
Kim Jae Sun Empty
MessageSujet: Re: Kim Jae Sun   Kim Jae Sun EmptyDim 5 Juin - 16:27

J'allais dire cet "enfoiré" mais c'était plus une expression qui sortait due à la frustration. C'est pas un vrai enfoiré. C'est un gentil petit bout d'homme tout mignon owi



got me looking so crazy right now
When you leave I'm begging you not to go. Call your name two or three times in a row. Such a funny thing for me to try to explain how I'm feeling, and my pride is the one to blame. Your kiss got me hoping you'll save me right now...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
Kim Jae Sun Empty
MessageSujet: Re: Kim Jae Sun   Kim Jae Sun Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Kim Jae Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Votre arrivée à Séoul :: Présente toi ! :: Présentations acceptées-